Voyages d’affaires : les chiffres clefs de 2017

Distribution

Traveldoo, éditeur de solutions web et mobiles pour la gestion des voyages d’affaires et des frais professionnels, livre les chiffres clefs de l’année 2017.

 

Le marché du voyage d’affaires se porte bien car il pèse plus de 29 milliards d’euros en France et a crû de 3% en 2017 (source EPSA). A noter « l’importance d’avoir une politique voyage claire et surtout clairement appliquée, le coût de traitement des notes de frais encore très élevé quand l’entreprise n’utilise pas de système de gestion des notes de frais, la croissance continue du « bleisure », et la volonté des voyageurs de garder un contact humain malgré les possibilités offertes par les plateformes ».

Encore des économies à réaliser

La politique voyage des entreprises : une source d’économies… quand elle est appliquée.
Les entreprises pourraient réaliser 15 % d’économies si elles faisaient appliquer leur politique voyage. En effet 50% des réservations d’hôtel sont effectuées en dehors des politiques voyages et 82% des voyageurs d’affaires de moins de 35 ans préfèrent faire eux-mêmes leurs réservations (Source : BCD Travel). Ce contexte complique l’optimisation de la gestion des dépenses et explique que 81% des Travel Managers prévoit de fournir des applications Travel & Expense afin d’adapter leurs politiques aux nouveaux besoins des voyageurs d’affaires (American Express GBT). Les DAF ont bien compris l’intérêt d’utiliser un outil de gestion des voyages d’affaires car ils sont 41% à souhaiter mettre en place des méthodes innovantes qui intègrent de nouvelles données et pratiques pour améliorer les prévisions des budgets Voyages (Etude PwC).

Notes de frais : un coût de traitement encore lourd

Les notes de frais coûtent cher aux entreprises qui ne sont pas dotées d’un système de gestion des notes de frais. Selon Airplus chaque facture à traiter coûte 20 euros aux entreprises n’ayant pas de paiement centralisé et d’intégration automatique des dépenses. La fraude coûte cher aussi puisque Captio estime à 700 euros par employé et par an le montant moyen de la fraude interne portant sur des notes de frais dans les entreprises européennes en 2016.

Nouveaux moyens de paiement : une tendance de fond

Les transactions par cartes virtuelles ont augmenté de 180% en 2016. C’est un levier apportant des gains de temps substantiels grâce à son intégration au processus de réservation. 43 % des travel managers s’attendent à voir le sujet des moyens de paiement s’imposer comme une tendance de fond dans les deux ans à venir (Source : Airplus).

La croissance continue du « Bleisure »

30% des travel managers ont observé une volonté croissante de lier business et loisirs au cours des déplacements professionnels (American Express GBT). Et d’ailleurs 1 voyageur d’affaires sur 3 a profité de son déplacement pour poursuivre son séjour à titre privé (FCM Travel Solutions).

L’humain reste au centre

Malgré l’augmentation des voyageurs qui font leurs réservations eux-mêmes, 60 % d’entre eux souhaitent toujours conserver une interaction humaine même lorsqu’ils ne rencontrent aucun problème (source Egencia) et seulement 11 % des voyageurs pensent que les agents virtuels vont remplacer les conseillers voyage humains (FCM Travel Solutions).

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. Très bon article. En effet on remarque que les voyages d’affaires sont de plus en plus nombreux mais leurs couts pourraient être mieux gérés. Pour cela rien de mieux qu’un logiciel de gestion de voyage d’affaires !

  2. Merci pour cet article. Il y a des solutions qui voient le jour, tels que des assistants intelligents, qui s’occupent de gérer le voyage de A à Z , selon les préférences et besoins du voyageur. Gain de temps et de productivité assuré !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *