Voyages-sncf.com : une entreprise qui s’internationalise

Distribution

En 2013, Voyages-sncf.com a franchi la barre des 4 milliards d'euros de volume d'affaires (2,8 milliards en 2010), soit une croissance de 4% par rapport à l'an dernier. Si elle ne communique pas sur sa "profitabilité", l'entreprise va continuer cette année de développer des synergies au niveau mondial et européen afin de "devenir la marque préférée des internautes"."En 2013, Voyages-sncf.com est devenu un groupe international" résume Yves Tyrode, directeur général de l'entreprise qui a vendu "75 millions de voyages dont 10 millions à des étrangers parmi lesquels 4,5 millions à des européens". Voyages-sncf.com réalise ainsi 660 millions d'euros de volume d'affaires à l'international, dont 290 millions en Europe (+19%). Via la marque Rail Europe, Voyages-sncf.com couvre désormais les cinq continents. "Nous couvrons l'intégralité de l'offre européenne, soit 200 000 trains par jour que l'on peut vendre" explique Yves Tyrode qui se félicite en ce début d'année du lancement par Rail Europe de "25 sites mobile en Asie". L'entreprise devient ainsi attractive aux yeux du monde entier, notamment auprès de la Chine et de la Corée du Sud. "Près d'un Coréen sur deux qui se rend en Europe achète son billet de train sur Rail Europe" commente le directeur général.
A noter qu'entre 2010 et 2013, la croissance des ventes sur mobile a été multipliée par 10 pour atteindre 300 millions d'euros de volume d'affaires, soit 7 millions de billets vendus. "Nous vendons sur les mobiles un billet toutes les 3 secondes" affirme Yves Tyrode pour qui ce support représente "15% des ventes en France".
Poursuivant sa politique d'innovation dans le tourisme, Voyages-sncf.com propose également "Les Instants V", une nouvelle offre qui combine billets de train et places de spectacles. "Tout cela confirme notre vocation : être un acteur international incontournable, spécialiste du train en Europe et de la destination France. Nous sommes confiants sur les opportunités de croissance" conclut Yves Tyrode.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *