Bon d’achat et fonds de relance : les pistes pour la reprise du tourisme en Europe

Economie
L'enjeu d'une reprise du tourisme en Europe est important, avec 10% du PIB et 27 millions d'emplois concernés. ©Adobe Stock

Si les voyages à l’international ne sont pas encore pour tout de suite, l’Union européenne souhaite, elle, relancer le tourisme rapidement. Avec déjà des pistes étudiées pour la saison estivale.

 

Avant le long-courrier, il faudra miser sur nos pays voisins. Dans un document intitulé “L’Europe a besoin d’une pause”, dévoilé par Reuters avant sa prochaine publication, la Commission européenne apporte quelques mesures possibles pour tenter de sauver le tourisme cet été. Un dispositif pour répondre aux professionnels – durement touchés par la crise du coronavirus – qui redoutent un été historiquement mauvais

 

Parmi les mesures envisagées, la levée des restrictions frontalières, mais aussi la suspension du règlement européen prévoyant le remboursement intégral des vols et voyages par les compagnies aériennes et l’industrie hôtelière. En contrepartie, les acteurs du tourisme pourraient proposer un bon d’achat. « Pour encourager les passagers et les voyageurs à accepter ces bons d’achat plutôt qu’un remboursement, ils devraient être mis à l’abri de la faillite de leurs émetteurs et rester remboursables, lors de l’expiration de leur validité, s’ils n’ont pas été utilisés », précise le texte.

6,4 millions d’emplois menacés

Si cette mesure pourrait faciliter la reprise, l’ouverture des frontières pour des déplacements non-essentiels, elle, n’est pas encore pour tout de suite. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a en effet annoncé le 7 mai que les restrictions aux frontières de la France avec les pays de l’espace européen (Union européenne, espace Schengen, Royaume-Uni) seront « prolongées jusqu’au 15 juin au moins ». La bonne nouvelle étant, qu’une fois ces restrictions levées, les mesures de quatorzaine ne devraient pas s’appliquer à l’intérieur de l’espace européen.

 

L’enjeu d’une reprise du tourisme en Europe est important, avec 10% du PIB et 27 millions d’emplois concernés, parmi lesquels environ 6,4 millions d’emplois pourraient disparaître. Le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, a de son côté indiqué que les institutions travaillent sur des « règles finalisées et harmonisées au niveau européen » pour l’accueil des touristes, avec des réponses attendues « dans les jours qui viennent ». Enfin, l’Europe négocie également un fonds de relance au montant d’environ « 1 000 à 2 000 milliards d’euros ».

 

(Avec AFP)

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *