Le gouvernement réfléchit à la création d’un « chèque vacances tourisme »

Economie
Les régions pourraient décider de qui pourra bénéficier du dispositif de "chèque vacances tourisme". ©Adobe Stock

Il y avait déjà les chèques-vacances, il y aura peut-être désormais aussi le « chèque vacances tourisme ». Un dispositif auquel réfléchit le gouvernement pour aider les Français à partir en vacances cet été.

 

Une mesure de plus pour relancer le tourisme cet été. Invité mercredi matin sur RTL, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, a évoqué la prochaine mise en place d’un « chèque vacances tourisme » pour aider et encourager les Français à partir en vacances pendant la saison estivale.

 

« Nous travaillons avec les régions pour mettre en place des chèques vacances tourisme pour cet été », a-t-il annoncé, sans apporter beaucoup plus de précisions pour le moment. « Nous sommes en train de discuter avec les régions. Certaines veulent mettre l’accent sur des publics modestes. D’autres veulent également encourager celles et ceux qui ont été en première et deuxième lignes. Ce sera très adapté aux souhaits des régions », a-t-il néanmoins précisé, interrogé sur les destinataires possibles de ce dispositif. Pour le budget accordé, là aussi, la réponse sera apportée début juin.

Déjà 4 millions de bénéficiaires du chèque-vacances

Il y a quelques jours, un élargissement du nombre de bénéficiaires du chèque-vacances déjà existant – proposé par les comités d’entreprises – avait déjà été évoqué par le gouvernement. « Aujourd’hui, quatre millions de salariés sont bénéficiaires de ce dispositif financé par les entreprises. En assouplissant le cadre réglementaire, nous souhaitons en doubler le nombre », avait ainsi déclaré Gabriel Attal dans les colonnes du quotidien Le Monde, après le comité interministériel du tourisme organisé jeudi dernier.

 

Avant de préciser : « L’agence a aujourd’hui un quasi-monopole pour la distribution de ces chèques-vacances, nous allons ouvrir ce marché à des opérateurs concurrents, ce qui permettra de toucher d’autres publics, comme les commerçants, les petites entreprises… ». L’objectif étant, une nouvelle fois, de favoriser la reprise du tourisme et faire vivre les professionnels du secteur.

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *