Est-il facile de conduire sur place ?

Chypre

Comme dans toutes les anciennes colonies britanniques, la conduite s’effectue à gauche. A part ce petit effort d’adaptation, les Français ne seront pas dépaysés : la signalisation est identique, les directions sont indiquées en grec et en anglais et les distances affichées en kilomètres. Le port de la ceinture est obligatoire et la conduite en état d’ivresse est aussi strictement verbalisée qu’en France. Le réseau routier est globalement très satisfaisant. Les grandes villes et leurs stations balnéaires (Nicosie, Ayia Napa, Larnaca, Limassol, Paphos) sont reliées par des routes rapides à quatre voies (limitées à 100 km/h), récentes et gratuites. Par ailleurs, un réseau de routes secondaires à deux voies (60 km/h) permet de rejoindre les villages de l’intérieur des terres et le massif du Troodos. Dès que l’on s’éloigne des grands axes (routes forestières, mont Troodos, péninsule d’Akamas), la plupart des pistes ne sont pas goudronnées, tout en restant bien entretenues. Et sur les pistes de montagne, on ne peut guère espérer rouler à plus de 30 km/h, ce qui laisse tout loisir d’admirer les superbes paysages. Ceux qui désirent emprunter ces itinéraires hors des sentiers battus ont cependant intérêt à se munir d’une bonne carte routière, les directions n’étant pas toujours clairement indiquées.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *