Nicosie mérite-t-elle une excursion ?

Chypre

La capitale chypriote mérite amplement que l’on y consacre une journée complète. Seule ville au monde encore coupée en deux (zone chypriote grecque au Sud, turque au Nord), Nicosie porte les stigmates de l’histoire mouvementée de l’île. En témoigne la silhouette des minarets de l’ancienne cathédrale Sainte-Sophie qui, bien que de l’autre côté de la ligne de démarcation érigée en 1974, domine la ville tout  entière. Vitrine dynamique d’un pays moderne qui vient d’entrer dans l’Union européenne, les nouveaux quartiers font place aux ruelles de l’ancienne cité enserrée par les remparts du xvie siècle datant de l’époque vénitienne. En cheminant le long de ses demeures, on s’attardera autour des témoignages de la présence successive des princes français Lusignan, des Vénitiens, des Ottomans et des Britanniques. Très bien restaurée et meublée, la maison du drogman (l’interprète officiel) Chatzigeorgakis Kornesios est un bel exemple de la vie fastueuse des riches notables grecs de l’époque ottomane. A quelques pas de là, les tavernes du pittoresque quartier de Laïki Yitonia invitent à s’attarder, mais il ne faut pas manquer de visiter les musées de Nicosie car ceux-ci figurent parmi les plus intéressants de l’île. Notamment le musée d’Art byzantin, joyau de la ville avec sa centaine d’icônes provenant des églises du Troodos, et le musée archéologique, dont la collection d’antiquités retrace toute l’histoire de Chypre.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *