Y trouve-t-on des vestiges archéologiques ?

Chypre

Il reste peu de vestiges archéologiques éloquents et bien conservés qui soient en mesure d’intéresser un large public. En effet, les séismes du ive siècle et les civilisations successives ont fait disparaître en partie  l’inestimable patrimoine archéologique de Chypre. Les empreintes de la première civilisation de l’île remontent à l’époque néolithique, au viiie millénaire avant notre ère. Mais seuls les soubassements et des reconstitutions de l’habitat de l’ancien village du site de Khirotikia, à 30 km au sud de Larnaca, témoignent significativement de cette période. Les vestiges les plus évocateurs datent de la période gréco-romaine, le site le plus impressionnant étant celui de l’ancienne cité de Kourion, située à 19 km à l’ouest de Limassol, dans un cadre magnifique surplombant la mer. Construit au iie siècle avant J.-C. et agrandi sous sa forme actuelle au iie siècle, son théâtre a été partiellement restauré et accueille chaque été (en juillet-août) les représentations du Festival de tragédie antique. Les sols en mosaïque de demeures privées, le stade et le sanctuaire d’Apollon – dont le temple a été en partie reconstitué – méritent aussi amplement une visite. Enfin, les villas romaines du site antique de Paphos possèdent également un ensemble de mosaïques admirables et très bien conservées. Cette découverte archéologique de Chypre pourra être complétée par la visite de ses très intéressants musées archéologiques (à Nicosie, Limassol et Paphos), qui renferment les objets exhumés lors des fouilles.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *