Avec quelles autres régions peut-on combiner la visite de Londres ?

Grande-Bretagne

Du fait de la profusion de sites majeurs facilement accessibles depuis Londres, il serait dommage de ne pas en profiter. Et grâce au train, les voyageurs non motorisés n’auront même pas besoin de louer une voiture au départ de Londres. Voici une sélection de courtes escapades et de villes culturelles de séjour qui compléteront merveilleusement bien la visite de Londres.

• EN SUIVANT LA TAMISE L’ÉTÉ : depuis Londres, il est possible d’effectuer des excursions en bateau vers les jardins botaniques royaux de Kew (en 1 h 30) ainsi qu’au château de Hampton Court (en 3 h 30) tous deux lovés au bord de la Tamise. Outre leur intérêt touristique, il est très agréable de découvrir ce fleuve sous un jour plus champêtre en serpentant le long de la jolie petite ville de Richmond et de beaux manoirs (plusieurs A/R par jour d’avril à sept.).

• BATH, à 186 km à l’ouest de Londres (train toutes les 30 min, 1 h 30 de trajet) : avec ses façades couleur miel, Bath n’a pas usurpé son classement sur la liste du patrimoine mondial par l’Unesco. Réputée pour ses sources d’eau chaude dès l’époque romaine, c’est au XVIIIe s. qu’elle acquit cette homogénéité architecturale qui la caractérise aujourd’hui. Et de son superbe pont en pierre enjambant l’Avon en passant par ses fameux thermes, il y a partout matière à s’émerveiller de tant d’élégance. Riche en antiquaires et en musées (tableaux de maîtres, musée du Timbre, de la Mode…), cette petite ville de 85 000 habitants est très animée (beaucoup de festivals, plusieurs théâtres, des balades en bateau à faire sur l’Avon) et possède quelques luxueux hôtels.

• OXFORD, à 90 km au nord-ouest de Londres (train toutes les 30 min, 1 heure de trajet) : apparaissant hérissée de clochers au beau milieu de la campagne anglaise, cette belle ville (115 000 habitants) des bords de la Tamise forme l’élite du pays depuis plus de 800 ans. Dans son centre historique, on visitera ses 39 “colleges” qui forment sa célèbre université ainsi que deux musées d’art dont les collections sont dignes de celles de Londres. Et ville universitaire oblige, Oxford ne manque ni de librairies anciennes ni de lieux de sorties nocturnes.

• CAMBRIDGE, 96 km au nord de Londres (train toutes les 30 min, 1 heure de trajet) : rivale d’Oxford – le plus ancien de ses 31 “colleges” date du XIIIe s. –, cette petite ville (88 000 habitants) à l’ambiance champêtre a sans doute encore plus de charme avec son réseau de canaux où l’on se promène en barque à fond plat. Et parmi tous ses musées, il ne faut surtout pas manquer l’Imperial War Museum qui possède la plus importante collection d’avions civils et militaires d’Europe dont un Concorde.

• BRIGHTON, 85 km au sud de Londres (train toutes les 30 à 50 min) : cosmopolite, excentrique et terriblement festive – 30 discothèques pour 188 000 habitants ! Fondée à la fin du XVIIIe s., cette station balnéaire reste la favorite des jeunes Anglais. Entre le shopping, les pubs et les balades sur le front de mer on ne s’y ennuie jamais. Et elle reste d’autant plus une curiosité que son étonnant palais Royal Pavilion bâti pour le roi George IV semble tout droit sorti d’Inde…

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *