La conduite à gauche, c’est compliqué ?

Grande-Bretagne

Cela implique forcément de mettre ses réflexes habituels de côté, mais les nouvelles habitudes s’installent rapidement et la conduite à gauche ne présente aucune difficulté majeure. Les seuls moments qui demandent un peu de concentration et de vigilance sont les passages de ronds-points (à prendre dans le sens des aiguilles d’une montre en laissant comme en France la priorité aux véhicules déjà engagés) et les intersections où les mauvais réflexes des conducteurs habitués à la conduite à droite ont tendance à revenir au galop. Surtout lorsque l’on vient juste de reprendre son véhicule après une pause. Lors des dépassements, l’aide du passager est précieuse lorsqu’on ne dispose pas d’une voiture de location avec un volant à droite. Cette dernière solution est d’ailleurs à envisager pour tous ceux qui redoutent de partir avec leur véhicule équipé pour la “conduite à droite”.
Sur la route, il n’existe aucune règle systématique de priorité (elle est cependant souvent en faveur des véhicules arrivant par la droite) qui est indiquée à chaque carrefour au moyen de panneaux “Stop” ou “Give Way” (“Cédez le passage” ) ou par un marquage au sol. La signalisation routière ne diffère par ailleurs pas tellement de la nôtre. 
La Grande-Bretagne dispose d’un excellent réseau routier et les autoroutes sont gratuites (seuls quelques ponts sont à péage). Au pays de Galles, en Écosse et en Cornouilles, les routes de campagne des régions isolées sont souvent étroites et incitent donc à rouler tranquillement. Sachez d’ailleurs que comme en France, les caméras de surveillance ont fait leur apparition au bord des routes et il convient donc de respecter les limitations de vitesse :  48 km/h (30 miles) en ville, 97 km/h (60 miles) sur les routes et 113 km/h (70 miles) sur les autoroutes et les voies express. Et la conduite en état d’ivresse (le même taux qu’en France) y est aussi sévèrement punie. Et comme en France, le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour le conducteur et tous les passagers.
Enfin, les Britanniques sont généralement très courtois au volant et possèdent un sens civique souvent plus développé que celui des Français. Comme eux, il convient donc de laisser la priorité aux piétons aux passages piétons, ce qui est rarement le cas en France. Une habitude très appréciable lorsqu’on visite les grandes villes à pied. 
Pour plus d’informations sur le code de la route : www.highwaycode.gov.uk .

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *