Quelles îles est-il agréable de combiner ?

Grèce

Si c’est avant tout la faisabilité qui orientera le choix des combinés inter-îles (question 14), cela n’empêche pas de se faire plaisir ! La première règle est de ne pas vouloir à tout prix multiplier les étapes, surtout lorsqu’on arrive en bateau depuis Athènes. Un combiné de deux îles est idéal pour une semaine, et trois ou quatre îles occuperont agréablement 15 jours de vacances.
Lorsque cela est possible, on gagnera du temps à débuter son périple par l’une des trois îles de la mer Egée reliées à la France par des vols spéciaux directs. Dans les Cyclades, on peut ainsi facilement combiner Santorin à Paros et Naxos, propices à la randonnée, ou à Ios, où l’animation côtoie des sites plus paisibles. Loin des grands flux touristiques, la très discrète Folégandros viendra aussi contrebalancer l’animation de Santorin. En deux semaines, rien n’empêche non plus de combiner Santorin et la Crète avec un transfert en bateau pour Héraklion. Depuis la trépidante Mykonos on pourra rejoindre Santorin, Naxos, Paros ou Tinos, une île simple et relaxante qui accueille un important pèlerinage le 15 août. Quant à ceux qui arrivent par bateau depuis Athènes, ils apprécieront de faire une première étape prolongée dans la très agréable île de Paros, qui jouit par ailleurs d’une position centrale dans les Cyclades. Cela permet de réaliser des sauts de puce vers de nombreuses îles voisines (Naxos, Mykonos, Syfnos, Syros…).   
Dans le Dodécanèse, Rhodes, qui est directement accessible depuis Paris et Mulhouse en été, peut être combinée avec Patmos, Karpathos, Symi ou Kos.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *