Est-il possible de poursuivre son voyage vers la Chine ?

Hong-Kong

Il est vrai que HK constitue un excellent point de départ – ou d’arrivée – pour aller plus loin dans l’exploration du pays. Les deux destinations les plus proches du territoire sont Macao, à 60 km et une petite heure de ferry, et Canton, à 135 km. Ancienne colonie portugaise rendue à la Chine en 1999, Macao véhicule l’image d’une cité méditerranéenne en Asie, où se mêlent à souhait églises baroques et temples chinois. Composé d’une péninsule et de deux îles, Coloane et Taïpa, reliées à la ville par deux ponts, le territoire n’excède pas la vingtaine de km2. Stigmatisée par le nombre de ces casinos comme « l’enfer du jeu » (les Hongkongais y débarquent la nuit pour jouer), Macao est plus qu’un petit Las Vegas d’Asie, et dégage une atmosphère incomparable, notamment via son architecture et sa cuisine, résultat du métissage d’influences occidentales et orientales. Située dans la province de Guangdong, Canton (Guangzhou) est rapidement accessible depuis HK par train express. Au-delà de la pollution et de la circulation, la personnalité de cette grande cité du sud de la Chine s’exprime dans la richesse de son patrimoine (les temples, l’architecture traditionnelle, les tombeaux de la dynastie Han, etc.) et, ici encore, par ses spécialités culinaires si réputées en Europe. Passé ces deux étapes incontournables « aux frontières » de HK, la Chine continentale s’ouvre de plus en plus au tourisme occidental. Libre à chacun d’y établir son parcours, mais sachez qu’une fois à HK, il est possible de s’y rendre en voyages organisés. Ces derniers prennent généralement en charge les formalités liées au visa.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *