Que mange-t-on à Hong Kong ?

Hong-Kong

Il existerait près de 10 000 restaurants sur le territoire de HK, où il est possible de trouver les spécialités gastronomiques du monde entier ainsi qu’un large choix de spécialités régionales, de la cuisine cantonaise à celle des ethnies taïwanaises en passant par les plats épicés de Sichuan et les nouilles de Shanghai. Quant à la boisson nationale, servie avec le repas, c’est le thé. Aller au restaurant est un véritable art de vivre chez les Hongkongais, et les restaurateurs l’ont bien compris : la qualité du service compte parmi les meilleures du monde. Côté prix, le choix est large, du dai pai dong (petit étal dans la rue) aux restaurants occidentaux les plus chics et chers. Et les spécialités traditionnelles ? Les plus réputés sont les dim sum, ces petites bouchées de viande, de poisson ou de légumes enroulées dans une fine pâte avant d’être frites ou cuites à la vapeur, et servies dans des paniers de bambou. Mais d’autres plats leur font concurrence, tels que le cha siu, des filets de porc rôtis et glacés dans du miel et des épices, le poisson entier à l’étuvée, préparé simplement avec un mélange d’huile d’olive, de sauce de soja, de coriandre et de ciboulette ou encore le calamar en croûte au sel et poivre, croustillant et épicé. Les fruits de mer sont indissociables de la cuisine cantonaise et à HK, l’île de Lamma est l’un des endroits les plus réputés pour en déguster de très frais puisque, selon la culture chinoise, on ne mange pas d’animaux morts. Ils sont donc dans des viviers, et pêchés juste pour vous !
A noter : l’Office de Tourisme de HK a créé le Quality Tourism Service (QTS), véritable charte de qualité qui assure un contrôle gouvernemental des restaurants et magasins référencés. Remise à jour tous les ans, cette charte dresse donc une liste des restaurants
« homologués »… ce qui ne dispense pas de s’aventurer dans d’autres établissements, certainement d’aussi bonne qualité. 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *