Repères historiques

Hong-Kong

206 à 220 ap. J.-C : dynastie Han, des « Fils du Ciel », les « Chinois Purs ». La Chine absorbe Hong Kong et son arrière-pays. Ouverture de la route de la soie, diffusion du bouddhisme, invention du papier.
XIVe siècle : les Cantonais s’installent sur le territoire de Hong Kong suivis de près par le peuple Hakka.
1839-1842 : signature du traité de Nankin qui oblige la Chine à la cession définitive de Hong Kong à la Couronne britannique. HK devient un port franc, la juridiction britannique protégeant aussi les commerçants et armateurs chinois qui y sont enregistrés.
1860 : fin de la seconde guerre de l’Opium. Après la prise de Pékin par les Alliés, le traité de paix accorde la péninsule de Kowloon à la Grande-Bretagne.
1898 : la convention de Pékin octroie à la Grande-Bretagne un bail de 99 ans sur les Nouveaux Territoires et sur 235 îles au large de HK, pour le montant symbolique d’un dollar.
1949 : la Chine devient communiste avec Mao Zedong pour président. Arrivée à Hong Kong de millions de réfugiés chinois, ce qui porte la population à 2,2 millions d’habitants au milieu des années 50. L’économie de HK décolle grâce à l’activité de son port, mais aussi au développement de son industrie (textile, jouet, électronique et horlogerie).
1984 : Margaret Thatcher signe avec le premier ministre chinois Zhao Ziyang « la déclaration conjointe sino-britannique sur la question de Hong Kong », prévoyant la rétrocession de HK à la Chine.
1er juillet 1997 : Hong Kong devient une Région Administrative Spéciale (SAR) de la République Populaire de Chine.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *