Est-il recommandé de conduire soi-même ?

Ile Maurice

On se gardera bien de conseiller la conduite de nuit, puisque les routes mauriciennes affichent un taux d’accidents et de mortalité élevé. Les petites routes ne sont pas éclairées, idem pour les vélos et même parfois pour les voitures. Une fois la nuit tombée,
le réseau secondaire est franchement peu rassurant du fait de l’étroitesse des voies de circulation, qui plus est, bordées de profonds fossés. On n’est jamais à l’abri de quelque conducteur en état d’ébriété avancé.
De jour, la situation s’améliore nettement, même si l’absence de trottoir incite les villageois à marcher sur la chaussée. Et durant la saison de la coupe de la canne à sucre (de fin juin à fin novembre), il faut savoir composer avec la présence de nombreux camions et tracteurs. De quoi inciter à lever le pied, la limitation de vitesse étant d’ailleurs de 50 km/h en ville et de 80 km/h partout ailleurs. Mais la situation s’améliore d’année en année. L’unique voie express de l’île offre déjà une belle coulée asphaltée entre l’aéroport de Plaisance (au sud-est) et Grand Baie (au nord) via Port-Louis, la capitale (à l’ouest). Et la South Eastern Highway, actuellement en chantier, permettra bientôt de réduire le temps de trajet entre l’aéroport et les hôtels de Belle Mare sur la côte est (1 h 15 actuellement). Mais que ceux qui voudraient découvrir l’île en solo se rassurent, conduire à Maurice ne relève pas de l’impossible.
La plupart des grandes sociétés de location de voiture sont d’ailleurs présentes sur l’île
(à l’aéroport et dans la majorité des hôtels).
En gardant néanmoins toujours à l’esprit que les temps de trajet sont longs, contrairement à ce que pourrait laisser penser l’étroitesse de l’île.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *