Y a-t-il des fêtes à ne pas manquer ?

Ile Maurice

Certaines fêtes hindoues sont assez spectaculaires et on peut, ça et là, croiser des processions dans les villages ou au bord des routes, voire se faire introduire par un guide pour y assister de plus près. Parmi les nombreuses célébrations du calendrier hindou, le Cavadee (janvier ou février) qui est célébré par les Tamouls est assez hermétique pour les non-avertis, du fait de ses cérémonies durant lesquelles, les croyants en transe, s’infligent des supplices corporels (flagellation du dos, langue et joues transpercées par une aiguille…). De même, les marches sur le feu ou sur des sabres (surtout de décembre à février) pour implorer la clémence divine sont assez déconcertantes. En revanche,
la joie de Divali (octobre ou novembre) durant laquelle les maisons sont éclairées, et la ferveur de l’immense procession de Maha Shivaratree, (février ou mars) au lac sacré de Grand Bassin, ne devraient pas choquer les âmes sensibles.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *