À Jérusalem, est-il facile de visiter les différents quartiers de la vieille ville ?

Israël

Jérusalem se divise, schématiquement, entre la Vieille Ville à l’est et la ville nouvelle à l’ouest. La Vieille Ville délimitée par ses remparts et les 8 portes (de Jaffa, des Lions, des Détritus, d’Hérode, de Sion, de Damas, Dorée, Neuve) est elle-même subdivisée en 4 parties : le quartier chrétien, le quartier arménien, le quartier juif et le quartier arabe. C’est dans la vieille ville que le voyageur à la recherche d’un Orient mythique aura le plus l’impression de parler avec l’histoire. Déjà parce que l’on marche dans des artères millénaires (la Via Dolorosa où le chrétien suit le chemin de croix, le Cardo) mais aussi parce que l’on se retrouve tout à coup dans la carte postale : le mur des Lamentations avec ses juifs pratiquants en costume traditionnel et en surplomb le dôme doré du Rocher et la mosquée Al Aqsa. On peut d’ailleurs passer de l’un à l’autre mais tout dépend de l’autorité musulmane pour accéder à l’esplanade des Mosquées. Autre lieu emblématique de la Terre sainte, l’église du Saint-Sépulcre, qui abrite le tombeau du Christ, avec ses icônes et ses dorures typiques des églises d’Orient. Un peu plus loin, c’est la cathédrale Saint-Jacques avec ses kachkars (croix de bois) arméniens. Mais Jérusalem, ce n’est pas que des vieilles pierres, il faut aller aussi dans les souks pour tomber sur cet alignement d’échoppes toutes plus brillantes les unes que les autres avec leurs divers bijoux, chandeliers, croix et autres objets d’or ou d’argent. Sans compter les pièces d’artisanat local en bois d’olivier, les plats en faïence décorée ou les vêtements brodés. De quoi rapporter des souvenirs variés. Ou alors, on peut s’attabler à une terrasse de café en réalisant l’endroit où l’on est. En face, le mont des Oliviers est l’occasion d’une balade sportive (ça grimpe) mais calme puisque le site abrite le cimetière juif, le tombeau de la Vierge Marie et des églises.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *