Quelles compagnies aériennes peut-on prendre au départ de France ?

Israël

En vols réguliers, la compagnie israélienne El Al propose des départs de Paris CDG 2A et de Marseille, à raison d’une vingtaine de vols en moyenne par semaine. Ils sont opérés de Roissy en B767 le plus souvent mais la compagnie positionne un B747 ou un B777 selon les besoins (l’offre en sièges a crû de 58 % la semaine du 30 juillet 2007, par exemple) et en B738 pour les Provençaux. Si toute l’année, El Al propose un vol le dimanche (à 6 h 55) entre Paris et Eilat, sur les deux autres lignes son offre varie en fonction de quatre saisons. L’automne (de septembre à décembre), 18 vols hebdo sont opérés entre Paris et Tel-Aviv et 3 par semaine entre Marseille et Tel-Aviv. L’hiver (en janvier et février), ce sont 15 vols hebdo entre Paris et Tel-Aviv, 3 entre Marseille et Tel-Aviv. Au printemps (de mars à juin), la desserte est de 17 vols par semaine au départ de Paris et 4 au départ de Marseille. Enfin, l’été (juillet et août), El Al passe à 25 vols hebdo entre Paris et Tel-Aviv et reste à 4 vols sur Marseille–Tel-Aviv. L’aller-retour est à partir de 415 euros TTC (hors frais de service) “plus de 260 jours par an”. À noter que la compagnie israélienne n’opère pas de vols le samedi.
Pour la desserte d’Israël, Air France part de Paris Charles-de-Gaulle, terminal 2E. La compagnie française propose toute l’année deux vols quotidiens entre Paris et Tel-Aviv, l’un en matinée, l’autre en soirée. La liaison est opérée en A320. L’aller-retour est à partir de 396 euros TTC (hors frais de service) pour l’été 2007.
De nombreux tour-opérateurs ont recours aux liaisons assurées par Swiss et Lufthansa au départ de Paris avec correspondance à Zurich pour la première et à Francfort pour la seconde. Ces deux compagnies proposent deux vols par jour, opérés en A340 ou A320 pour Swiss, en B747-400 ou A340-600 (A340-300 cet hiver) pour Lufthansa. Dans leurs hubs, les temps de connexion sont raisonnables. Pour répondre aux demandes, notamment de dernière minute, les TO vont également "piocher" de temps en temps des sièges chez Malev (10 vols hebdo depuis Paris ou Lyon via Budapest), Alitalia ou Austrian.
Certains voyagistes font aussi appel aux compagnies charter israéliennes : Sundor (filiale d’El Al), Israir et Arkia notamment pour les vols directs Paris-Eilat. L’offre de ces compagnies est évidemment adaptée à la saison. Elle peut ainsi passer de trois vols par semaine durant l’année entre Paris et Tel-Aviv à quinze vols hebdomadaires durant la haute saison, en juillet et en août.
Corsairfly qui a posé une demande de droits de trafic pour la desserte en vols réguliers de Tel-Aviv a reçu au cours de l’été (le 27 juillet 2007) l’aval du ministre des Transports français pour exploiter la liaison Paris-Tel-Aviv. Dans son dossier de candidature, Corsair s’engageait à débuter ses opérations le 1er novembre 2007. Dans le même temps, New Axis Airways recevait l’autorisation d’opérer la ligne Marseille-Tel-Aviv.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *