Quels sites bibliques et historiques peut-on découvrir à travers le pays ?

Israël

En fait, presque tous les noms de sites ont une référence biblique ou historique. Chaque étape d’un voyage en Israël évoque le souvenir plus ou moins lointain d’un récit fabuleux : les personnages de la Bible, les Croisés… En ce qui concerne les premiers, les sites ont souvent une résonance à la fois pour les juifs et pour les chrétiens car outre le fait que le Pentateuque soit intégré en tant que Premier Testament dans la Bible chrétienne, certains lieux ont été le théâtre d’événements avant et après l’ère chrétienne comme le mont Thabor (où les Israélites combattirent les Cananéens et où eut lieu la Transfiguration de Jésus). D’autres sont plutôt reliés aux Hébreux (Jonas est parti de Jaffa). D’autres encore sont plus spécifiquement christiques : Nazareth (où vécut Jésus), Cana (le miracle des noces avec le changement de l’eau en vin), Tabgha (où Jésus a multiplié les pains), Césarée… La liste est longue et semble inépuisable. Le pays regorge également de sites archéologiques, comme Beit Shean et son superbe théâtre romain. Au fur et à mesure où l’on se promène dans le pays, on avance aussi dans l’Histoire : par exemple, Saint-Jean d’Acre (Akko en hébreu) est célèbre parce que les Croisés y trouvèrent refuge après avoir perdu Jérusalem mais c’est aussi là que Napoléon subit une défaite. Pour l’époque contemporaine, il y a évidemment différents sites emblématiques de la création de l’État d’Israël comme le kibboutz Sde Boker, dans le désert du Néguev où Ben Gourion s’est installé en 1953 quand il a quitté la vie politique – sa maison se visite.
Autre curiosité en Israël, le grand temple bahaï à Haïfa. Une religion que l’on connaît peu ou pas du tout en France (elle réunit les trois autres du pays) et dont les adeptes ont érigé au début du 20e siècle un centre religieux, le Centre mondial bahaï. De fait, aujourd’hui, c’est le grand monument à voir à Haïfa en profitant des superbes jardins alentour qui sont ouverts au public.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *