Quelle est l’importance du patrimoine naturel et culturel ?

L'Alberta - Ouest Canadien

Seul endroit en Amérique du Nord où les écosystèmes de prairie, de forêt boréale et de montagne se côtoient, où dans les Badlands, ces terres semi-désertiques, les cactus fleurissent au printemps, l’Alberta compte plus de 500 parcs (dont 5 nationaux) et zones protégées pour veiller sur les trésors dont la nature l’a dotée. En outre, 4 sites remarquables sont inscrits sur la liste des biens naturels du Patrimoine Mondial de l’UNESCO : les Parcs des montagnes Rocheuses canadiennes sont constitués, entre autres, du Parc national de Jasper et du Parc national de Banff. Dans le Parc Jasper se trouve le très célèbre Champ de glace Columbia, la plus grande masse glaciaire d’Amérique du Nord en dehors des zones polaires (325 km2). Le Parc national Wood Buffalo protège le plus gros troupeau au monde de bisons des bois et le seul habitat de reproduction de la grue blanche sur terre. Il comprend aussi le plus vaste delta intérieur d’eau douce de la planète à l’embouchure des rivières Peace et Athabasca ainsi que des plaines salées et de kartz gypseux remarquables. Dans les Badlands, le Parc provincial Dinosaur abrite quelques-uns des plus importants fossiles de « l’Ère des Dinosaures » découverts à ce jour. 60 de ces spécimens représentent plus de 45 genres et 14 familles de dinosaures datés entre 75 et 77 millions d’années. Autres merveilles léguées par la nature : les cheminées de fées, étranges formations rocheuses sculptées par des siècles d’érosion. Le Parc national des Lacs-Waterton forme, avec le Glacier National Park situé au Montana, le premier Parc International de la Paix au monde où s’admirent des paysages alpins de toute beauté. Une promenade sur la Bear Hump (la bosse de l’ours) offre une vue magnifique sur les lacs.
La flore albertaine dénombre entre autres 2 000 plantes fleuries et la faune 93 espèces de mammifères, 63 de poissons et 411 d’oiseaux. La province est d’ailleurs un lieu béni pour l’observation ornithologique et la ville de MacLenan se transforme chaque année en étape pour des milliers d’oiseaux migrateurs.
L’Alberta regorge aussi de nombreux attraits culturels. Des musées exceptionnels, des sites et des lieux historiques témoignent de son passé, de son évolution et de son multiculturalisme.
Dans le sud-ouest, le précipice à bisons Head-Smashed-In-Buffalo-Jump est aussi inscrit par l’UNESCO sur la liste du Patrimoine Mondial pour sa valeur culturelle. Ce site donne un éclairage précieux sur la vie préhistorique des Premières Nations Pieds-Noirs qui chassaient les bisons en nombre pour assurer leur survie.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *