Quels sont les attraits des différentes régions ?

L'Alberta - Ouest Canadien

Edmonton et le Centre
Mosaïque de paysages où se mêlent collines recouvertes de forêts, champs de blé et de tournesol, immenses prairies et nombreux lacs, cette région, où la langue française dominait jusqu’au début du XXème siècle, abrite la capitale de l’Alberta : Edmonton. La grande cité moderne est célèbre pour son offre culturelle et sa scène artistique. Outre ses magnifiques musées, ses galeries d’art et ses théâtres, elle accueille toute l’année de nombreux évènements et festivals renommés (Edmonton International Jazz, Course Rexall Edmonton Indy, Canadian Finals Rodeo).Traversée par la rivière Saskatchewan Nord, sa vallée fluviale, la plus longue en Amérique du Nord, livre un incroyable espace vert urbain regroupant plus de 20 parcs et sillonné par 150 km de sentiers propices à la randonnée, au ski de fond ou encore aux balades à vélo. Autre atout de la ville, le West Edmonton Mall, l’un des plus grands centres commerciaux de la planète, concentre 800 magasins et services, plus de 110 restaurants, 7 parcs d’attractions à thèmes, 2 hôtels et un casino digne de Las Vegas. A faire : visiter l’Assemblée Législative du Canada, le Royal Alberta Museum, le Parc Historique Fort Edmonton pour plonger dans l’histoire de la ville à l’époque de la traite des fourrures – Profiter de la chaleur tropicale et de folles baignades au Edmonton Mall World Waterpark, situé à l’intérieur du fameux centre commercial, il a été reconnu par l’Association internationale des parcs de loisirs et des attractions (IAAPA) comme l’un des deux meilleurs parcs aquatiques en 2009 – Apprécier le quartier de Old Stratchona pour ses façades anciennes, ses boutiques d’antiquités, son Farmer’s market de produits du terroir et sa vie nocturne, et celui de Bonnie Doon, l’un des rares quartiers francophones dans une métropole canadienne hors Québec – Supporter l’équipe des Oilers lors d’une partie de Hockey ou celle des Eskimos lors d’un match de football.
A voir dans la région : le Centre d’Interprétation du Pétrole à Leduc, site historique du premier gisement découvert – Le Village Culturel du Patrimoine Ukrainien, témoignage d’une des plus vieilles colonies d’Europe de l’Est – La communauté Francophone de Legal – Red Deer où le Fort Normandeau conte l’histoire des Autochtones – Lacombe, son labyrinthe de maïs et la plus ancienne chapelle de l’Alberta – Le Parc National Elk Island pour observer élans, bisons, orignaux ou castors – Le lieu historique national Rocky Mountain House livrant l’histoire de grands postes de traite de la fourrure – Le jardin botanique de Devon – Les plages de sable du Lac Sylvan.

Calgary et le Sud
Prairies d’élevage où paissent d’énormes troupeaux de bœufs, terres lunaires des Badlands et vue magnifique sur les Rocheuses, le Sud de l’Alberta offre un saisissant contraste de paysages. Visiter cette région, c’est découvrir les secrets des dinosaures, le mode vie des Premières Nations Black Foot et des cowboys, les merveilles de 2 sites du Patrimoine Mondial de l’UNESCO et des villes dynamiques, à commencer par Calgary.
Autrefois surnommée « cow town » (ville des vaches), Calgary a connu un développement fulgurant sous l’impulsion de l’industrie des hydrocarbures. Traversée par les rivières Bow et Elbow, la troisième ville du Canada et la plus grande d’Alberta compose désormais entre ultra modernité et esprit Far West. Ses buildings immenses côtoient Inglewood, son plus vieux quartier dont les édifices font rarement plus d’un étage, et le secteur sud-est de la 17ème avenue surnommé «International Avenue» pour ses restaurants et commerces multiculturels. Chaque année en juillet, le fameux Stampede de Calgary, festival le plus important du genre au monde, accueille des milliers de professionnels et d’amateurs de rodéo.
A faire : visiter le fabuleux Glenbow Museum – S’imprégner de culture Western au Parc Historique de Fort Calgary – Apprécier le très beau Zoo qui comprend une excellente section faune locale – Découvrir la vie nocturne de Red Mile – Faire du shopping à Eau Claire Market – Emprunter la piste cyclable la plus longue d’Amérique du Nord – Pêcher en plein centre-ville – Apprécier le panorama du haut de la Tour de Calgary
– Prendre une bière et danser en ligne dans un saloon sur des airs de musique country – Profiter des installations du Parc Olympique des Jeux d’Hiver de 1988.
A faire dans la région : Découvrir les paysages lunaires des Badlands, des terres livrant les secrets de la période crétacée englobant l’ère des dinosaures. Visiter le Parc provincial Dinosaur (Patrimoine mondial de l’UNESCO) regorgeant de sites d’ossements et de fossiles et le Royal Tyrell Museum of Palaeontology de Drumheller renseignant magnifiquement sur la période du Jurassique. Admirer les hoodoos (cheminées de fées), formations rocheuses sculptées par des milliers d’années d’érosion – Apprendre les méthodes de chasse des Premières Nations préhistoriques au précipice à bisons Head-Smashed-In-Buffalo-Jump (Patrimoine mondial de l’UNESCO) – Repérer les lieux de tournage du film Brokeback Mountain à Fort MacLeod – Plonger dans l’ambiance Western au gré des communes à l’architecture typique comme Nanton ou des ranchs historiques tel le Ranch Bar U – Observer et profiter de la nature magnifique dans le parc Interprovincial de Cypress Hills – Rencontrer la culture autochtone dans le Parc historique Blackfoot Crossing ou le Parc provincial Writing-on-Stone dont certaines peintures rupestres datent de 6 000 ans – Découvrir le plus grand tipi du monde à Medicine Hat et le pont ferroviaire le plus extraordinaire en longueur et en hauteur à Lethbridge.

Les Rocheuses canadiennes

La chaîne des Rocheuses canadiennes marque la frontière sud-ouest de l’Alberta avec la Colombie Britannique. Paradis des amoureux de randonnées spectaculaires, d’air vivifiant, de skis et autres activités de plein air, les Rocheuses albertaines se découvrent de hauts sommets accidentés en glaciers, de prés en forêts, de parcs nationaux et d’espaces sauvages en petites villes accueillantes. La nature a tant gâté cette région que trois de ses parcs sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO : les parcs nationaux de Banff, de Jasper ainsi que celui des Lacs-Waterton. Pour prendre la mesure de cet environnement fantastique il faut absolument s’offrir un survol en hélicoptère. Un séjour dans les Rocheuses est synonyme d’une foule d’activités à pratiquer au gré des saisons. Pour profiter de l’hiver et de sa belle neige poudreuse, la région dispose de plus de 70 stations dont Lake Louise Mountain Resort, le plus grand domaine skiable du Canada et le Canmore Nordic Center dédié au ski de fond. Au programme : ski sous toutes ses formes y compris attelé à des huskies, randonnées en raquettes, balades en traîneaux à chiens au clair de lune, motoneige (sauf dans les parcs nationaux) patinage sur les lacs gelés ou encore pêche blanche (sous la glace). L’été invite à la marche nordique, à l’escalade de parois rocheuses ou de glaciers, à la descente de rivières en rafting, au vélo de montagne, au canoë et au kayak sur l’eau turquoise ou émeraude d’un des nombreux lacs, à l’observation de la faune (grizzli, couguar, caribou des bois, orignal, mouflon d’Amérique), à la pêche à la mouche ou encore au golf.
Expériences incontournables : Emprunter la Promenade des Glaciers, l’une des routes les plus spectaculaires du monde, de Jasper à Lac Louise, les paysages sont à couper le souffle notamment au niveau du glacier Athabasca descendant du célèbre champ de glace Columbia – Faire une randonnée pédestre sur la glace au fond d’un canyon – Se baigner dans les eaux chaudes des sources thermales de Banff et de Jasper – Grimper sur la « Pile de Roches » pour admirer le lac Moraine – Prendre le thé ou bien dîner au majestueux Fairmont Château Lake Louise.
A visiter : le Whyte Museum of the Canadian Rockies à Banff dédié à l’histoire des Rocheuses canadiennes et aux communautés montagnardes du 19ème au 20ème siècle – Le Canmore Museum & Geoscience qui centralise des artéfacts historiques et propose des randonnées guidées – Le site historique national Cave and Basin témoignant de la découverte des sources thermales de Banff et berceau du réseau des parcs nationaux du Canada.

Le Nord Ouest
A travers champs de blé et de luzerne, cette région vous invite à découvrir des communautés dynamiques et accueillantes, à profiter de ses jolis lacs et à observer des milliers d’oiseaux.
Grande Prairie, la plus grande ville, regorge de centres commerciaux, de théâtres et de musées et propose aussi de tenter sa chance au Great Northern Casino avant de débuter le circuit Deh Cho, autrefois emprunté par les commerçants de fourrures. Le Nord Ouest possède la plus forte concentration de population francophone de l’Alberta et porte le surnom de « petit Québec ». Il suffit de se rendre dans la magnifique vallée de Peace River (Rivière-la-Paix) pour en être convaincu, les Franco-Albertains des communautés de Donnelly, Falher, Girouxville, McLennan, Guy, Jean-Côté, Marie-Reine et Saint-Isidore sont toujours heureux d’éclairer les visiteurs sur l’importance de leur patrimoine historique et culturel. Dans la même région se trouve la ville historique de Dunvegan, un des premiers comptoirs de commerce de fourrures de l’Alberta, dont l’accès se fait par un impressionnant pont suspendu. Les amateurs d’ornithologie ont rendez-vous à McLennan, capitale du Canada en la matière, halte migratoire préférée de plus de 206 espèces d’oiseaux répertoriées. Pour observer les cygnes trompettes il faut se rendre au lac Crystal fin avril. Paradis des oiseaux chanteurs, le lac Lesser Slave, entouré de deux beaux parcs provinciaux, est aussi le plus grand lac récréatif d’Alberta. L’été, 108 km de plages de sable et une eau claire font la joie des vacanciers friands de baignades, voile, canoë kayak ou pêche. Cette dernière se pratique aussi beaucoup l’hiver, le lac gelé devient alors le théâtre de grandes compétitions de pêche blanche où les participants font des feux de camp sur la glace pour se réchauffer. Peace River, Grande Prairie et Lesser Slave sont aussi des lieux propices pour assister à la magie des aurores boréales.
A faire : visiter les nombreux musées témoignant du patrimoine culturel et historique, la moindre petite commune en est dotée – Assister au Carnaval d’Hiver de St-Isidore et au Festival de Cabane à Sucre dans toute la région – Rencontrer la communauté métisse Francophone de Joussard – Visiter les Entreprises Lavoie à St Isidore, l’une des plus grandes fermes laitières du Canada et les fermes apicoles de Falher produisant le fameux miel de nectar de luzerne et de feuilles de trèfles.

Le Nord Est
Cette partie de l’Alberta est aussi connue sous le nom de Région des Lacs (Alberta’s Lakeland) tant ces derniers sont omniprésents dans le paysage. Ici les joies du plein air se vivent en kayak, en canot, en voilier, en hors-bord, à cheval, en traîneau à chiens ou encore en motoneige, en gardant toujours une canne à pêche à portée de mains. De nombreuses communautés francophones, dont plusieurs métisses, sont établies sur ces terres qui furent autrefois le centre névralgique de la traite de la fourrure. Un séjour dans la réserve de Fishing Lake Settlement ou sur le site de Métis Crossing permet de découvrir la culture et l’histoire de ces Autochtones. À la mi-août, il ne faut pas manquer le célèbre rodéo de Kikino Métis Settlement. La région est aussi célèbre pour ses sables bitumineux – ou sables d’huile – lesquels contribuent largement à faire du Canada l’une des plus grandes réserves de pétrole de la planète. Fort Mc Murray s’est développée à la vitesse de l’éclair sur l’exploitation de cette manne noire et l’implantation des multinationales pétrolières. La visite des grands chantiers d’extraction est impressionnante et le Oil Sands Discovery Center renseigne sur le traitement des sables. Autre atout du Nord Est, le Parc National Wood Buffalo, le plus grand du Canada et l'un des plus vastes au monde, inscrit par l’Unesco au Patrimoine Mondial. Ses 44 807 km2 englobent un des plus gros troupeaux de bisons en liberté, la dernière aire de nidification naturelle de la grue blanche d'Amérique menacée de disparition, le delta Paix-Athabasca, un des plus vastes deltas intérieurs d'eau douce de la planète, certains des plus beaux exemples de karsts gypseux de l'Amérique du Nord, des plaines salées incomparables et de vastes étendues de nature boréale intacte.
A faire : suivre la piste « Iron Horse », ancienne voie ferrée permettant de relier différentes communautés à travers la campagne et traversant les terres empruntées jadis par les pionniers français – Flâner à Plamondon, bastion de la Francophonie – Visiter la Mission Notre-Dame-des-Victoires à Lac La Biche, ancien centre de ravitaillement pour les « voyageurs » explorant les territoires de l'Ouest, et profiter des plages de sable blanc au bord de l’eau – S’adonner à tous les plaisirs nautiques à Cold Lake – Observer les oiseaux à Bonnyville – Passer par Athabasca, l’axe géographique entre le Centre, le Nord-Est et le Nord-Ouest – Assister à l’une des nombreuses manifestations animant la région (rodéos, concours de légumes géants, foires…) dont la « Fenaison dans les années 1930 » à Malleig (Haying in the ‘30s).
Créé par un groupe de Franco-Albertains, ce festival caritatif a lieu le long week-end de la Journée du Patrimoine (1er lundi d’août). Il permet aux visiteurs de revivre au temps où la machinerie était tirée par les chevaux. Les sommes amassées sont versées aux patients atteints du cancer.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *