L’Australie est la plus grande île du monde, quels sont les lieux incontournables à visiter ?

L'Australie

Sydney (Nouvelle Galles du Sud) : la plus ancienne, la plus grande et la plus peuplée des villes australiennes s’est construite autour de l’une des plus belles baies du monde (Port Jackson). Cosmopolite et dynamique, elle reflète parfaitement toute la décontraction de l’australian way of life. Les gratte-ciel du CBD (le quartier des affaires) se fondent dans un paysage composé de ports de plaisance, de plages, de parcs, de zones pavillonnaires et de maisons surplombant la mer. A conseiller : assister à un spectacle ou visiter l’emblématique Sydney Opera House – Flâner dans The Rocks, le quartier historique – Faire l’ascension du Harbour Bridge reliant les deux côtés de la ville – Découvrir  les musées et l’Aquarium de Darling Harbour – Faire une croisière dans la baie – Admirer le merveilleux Royal Botanical Garden – Se promener sur l’un des 16 chemins littoraux longeant le port – Se baigner ou surfer à Bondi Beach – Prendre le ferry pour la plage de Manly – Plonger dans l’ambiance des pubs le vendredi soir. Sydney est aussi le point de départ pour de très belles escapades notamment vers les Blue Mountains et les vignobles de la Hunter Valley.

A 15 km de la côte de l’Australie du Sud, Kangaroo Island, « les Galapagos australiennes » : cette île, grande comme 7 fois Singapour, est l ’observatoire rêvé de la faune endémique dans son habitat naturel. Seal Bay héberge une colonie de lions de mer tandis que les forêts d’eucalyptus et les prairies du parc national de Flinder Chase sont le refuge des kangourous, wallabies, opossums, varans et ornithorynques. Les koalas adorent les arbres de Hanson Bay Sanctuary. Au crépuscule, aux environs de Penneshaw, on assiste au retour de pêche des pingouins pygmées. La plongée sous marine révèle une vie aquatique foisonnant de poissons multicolores et permet aussi d’explorer une soixantaine d’épaves. D’autres plaisirs attendent les visiteurs de l’île : surfer sur les dunes de sable de Little Sahara à Vivonne Bay – Faire de la spéléo dans les grottes de Kelly Hill Bronzer sur les plages de Stoke Bay, Emu Bay ou Browns
Beach – Admirer les Remarkable Rocks, véritables sculptures naturelles – Dormir dans une maison de gardien de phare au cap Willoughby – Apprécier les spécialités locales en rencontrant les vignerons, les apiculteurs, les éleveurs de marrons (grosses écrevisses), les producteurs de lavande ou de fromage de brebis de Kingscote .
Au sud du Territoire du Nord, l’envoûtant Centre Rouge, cœur de l’Outback : ici les paysages déclinent grandes dunes de sable rouge, magnifiques gorges, billabongs (trous d’eau permanents) et couchers de soleil somptueux. La ville d’Alice Springs est la plus grande ville de l’Outback. On peut y trouver des cafés mais également des galeries d’art regroupant les œuvres des communautés aborigènes présentes dans la région. La visite du Royal Flying Doctor Service (médecins volants) et de la School of the Air (enseignement scolaire dispensé par radio) fait prendre la mesure de l’immensité de l’Outback et celle de Desert Park permet d’appréhender la faune et la flore propres à la région. Le Parc d’Uluru-Kata Tjuta est le fief du célébrissime Uluru (Ayers Rock) qui s’élève à 348 m et fait 9 kms de circonférence. Le lever et le coucher du soleil sur le monolithe de grés rouge restent inoubliables. Non loin, la Vallée des Vents offre la vision magique des 36 dômes de Kata Tjuta (les monts Olgas). Kings Canyon, dans le parc Watarrka, déploie des parois rocheuses vertigineuses trouées de crevasses pleines de palmiers. Vues imprenables sur le désert garanties !

A l’autre extrémité du Territoire du Nord, Darwin : la capitale du Top End – le bout du bout du monde – est plus proche de l’Indonésie que de Sydney. Dans la ville tropicale et cosmopolite, on flâne dans les allées bordées de flamboyants, on visite le musée du Territoire du Nord, les jardins botaniques de George Brown, on profite du littoral de la mer de Timor. Le soir, on dîne sur une goélette dans la baie et surtout, de mai à octobre, on passe la soirée au marché de nuit de Mindil Beach pour se nourrir de saveurs asiatiques dans une ambiance authentique. La région de Darwin est propice à la rencontre de tribus Aborigènes. Le parc national de Kakadu, le plus grand d’Australie, abrite plus de 5 000 sites de peintures rupestres dont certaines sont millénaires ainsi que des espèces rares de faune et de flore endémiques. Le parc de Litchfield est réputé pour ses cascades, ses piscines naturelles rafraîchissantes et ses termitières cathédrales et celui de Nitmiluk pour les célèbres gorges de la rivière Katherine qui se déploie sur 50 kms et invite à de belles promenades en bateau.

Cairns dans le nord du Queensland : il suffit d’une balade sur l’Esplanade, quartier très animé, pour prendre le pouls de cette dynamique cité. Cairns se goûte entre baignades dans le lagon en plein centre ville, bronzage sur de magnifiques plages (Trinity Beach par exemple), skydiving sur l’un des torrents proches, shopping dans les marchés de nuit, régal de fruits de mer, massages dans l’un des nombreux spa de Palm Cove (charmante station voisine) et bien sûr des centaines d’excursions proposées pour découvrir 2 merveilles inscrites au patrimoine mondial : les forêts vierges tropicales des Wet Tropics et la Grande Barrière de Corail. Pour communier avec la rainforest, on peut emprunter le petit train ou le téléphérique jusqu’au village de Kurunda (700 m d’altitude) et jouir d’un panorama grandiose où se mêlent végétation luxuriante et cascades perdues. On peut aussi naviguer sur le fleuve Mossman en pleine forêt de Daintree et se rendre ensuite à Cap Tribulation pour voir les arbres rejoindre le récif.
 La Grande Barrière de Corail se vit au rythme de plongées (libre, avec bouteilles ou en scaphandre) à la découverte d’un monde sous-marin féérique, de balades en voilier et
de séjour sur l’une de ses îles magnifiques. En prenant de la hauteur, en hydravion ou en hélicoptère, on réalise mieux l’immensité de ce site marin unique au monde.

Mais encore : la Great Ocean Road qui zigzague sur la côte sud ouest du Victoria entre plages de surf, villages pittoresques et parcs nationaux, livrant aussi le spectacle des Douze Apôtres, immenses rochers déchiquetés surgissant de l’Océan Indien. En Western Australia, sur la Côte de Corail, Monkey Mia, Ningaloo Reef, Turtle Bay et d’autres lieux sont synonymes de plages, faune aquatique, réserves sous-marines et des eaux les plus bleues du monde tandis qu’au nord s’étend la région du Kimberley, l’une des dernières grandes étendues sauvages de la planète (423 000 km2), riche de paysages spectaculaires et d’aventures à vivre entre  plage de Cable Beach, chaîne des Bungle Bungle, lac Argyle, archipel du Boucanier ou encore Gibb River Road. La Tasmanie, plus petit État d’Australie, où les paysages se composent de vallées, forêt  tropicale, lacs de montagne et longues plages de sable blanc répartis sur 17 parcs nationaux (20 % de l’île sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco).

Certaines étapes sont indispensables lors d’un premier séjour en Australie. Les tours opérateurs proposent plusieurs formules pour en profiter au mieux. Par exemple, un circuit de 10 jours peut réunir Sydney, le Centre Rouge (Uluru, Alice Springs), Cairns et la Grande Barrière de Corail et un séjour de 3 semaines  Darwin, Litchfield, Katherine, Kakadu, Alice Springs, Uluru, Cairns, la Grande Barrière de Corail et la Daintree, Sydney, Adélaïde et Kangaroo Island.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *