Parle-t-on français dans le Piémont ?

Le Piémont

Oui car le Piémont, en plus d’être francophile, est une région francophone. Et cela tient en fait à deux raisons : la première est géographique. Les deux pays étant en effet frontaliers, il semblait inévitable qu’ils n’entretinssent pas de fréquents rapports linguistiques… La seconde raison est sœur de la première puisqu’elle est historique. Militaire devrait-on même écrire tant il est vrai que c’est à la suite des invasions menées par la dynastie des Savoie et des troupes françaises de Bonaparte que la langue italienne s’est vue doublée du jour au lendemain du français…
A Turin, le comte de Cavour y parlait la langue de Molière sans faute aucune, à une époque où, il est vrai aussi, la langue française jouait le rôle d’Espéranto moderne en Europe. Cependant, les temps ont changé depuis l’unité italienne de 1861 ! Aussi, ne vous attendez pas à entendre parler français à tous les coins de rue de Turin !

Aujourd’hui, le niveau de langue varie selon la province où l’on se trouve – personne ne s’étonnera de trouver les plus francophones dans les zones frontalières –, selon aussi le métier que l’on exerce – un hôtelier sera généralement bilingue avant un grutier – et enfin, selon votre rang social – la langue de Molière restant toujours très courue dans le milieu de la bourgeoisie.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *