La flore est-elle intéressante ?

Le Sultanat d'Oman - Edition spéciale Aventure

Malgré son aridité, le sultanat possède une flore d’une assez grande diversité grâce à ses montagnes, ses zones de mangrove, ses palmeraies et vergers en terrasses, sans oublier la flore tropicale des côtes du Dhofar. Le désert donne également naissance à de très étonnantes variétés de plantes qui ont su s’adapter aux conditions climatiques extrêmes. Largement visible dans les plaines arides, l’acacia fleurit selon les variétés au printemps ou au cours de l’été. De juillet à septembre, le versant sud des montagnes du Dhofar offre une végétation verdoyante unique dans la péninsule arabique. Dans cette même région, on récolte de fin mars à juin la résine d’encens produite par le boswellia sacra. Au printemps, les arbres fruitiers des vergers d’altitude du Hajjar sont en fleurs, parmi lesquels des noyers, abricotiers et grenadiers. Les habitants du plateau de Sayq cueillent les pétales de roses et les distillent en avril. A cette période, la montagne se pare de fleurs sauvages (plus de 800 variétés) et les rosiers en fleurs illuminent les lopins de terre en terrasses de leurs notes colorées. Les pétales de roses sont distillés sur place avant d’être transformés en eau et essence de rose. Cette dernière est utilisée comme parfum ou arôme pour réhausser le thé, le café ou les desserts. Terre de l’encens, le Dhofar offre dans ses vallées et wadis l’occasion d’assister à la récolte de la résine dont la période s’étend de fin mars à juin.
L’achat du guide Off-Road in the Sultanate of Oman est particulièrement recommandé pour ceux qui s’intéressent à la flore. Largement illustré, il répertorie en effet les principales variétés d’arbres et de fleurs visibles au bord des routes et des chemins.
On notera l’ouverture en 2011 de l’Oman Botanic Garden à Mascate qui va permettre la protection et l’étude de la flore du pays (1200 espèces dont 80 endémiques).
 Adresse Internet : www.oman-botanic-garden.org.

En attendant, le jardin botanique du Museum d’histoire naturelle d’Oman permet déjà
de se familiariser avec les essences les plus répandues et de découvrir les variétés qui sont utilisées comme plantes médicinales par les habitants des montagnes.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *