Où se situent les plus beaux itinéraires montagneux ?

Le Sultanat d'Oman - Edition spéciale Aventure

Les occasions de s’émerveiller de la beauté des paysages seront nombreuses, mais puisqu’il faut faire un choix, voici les itinéraires incontournables dans le sultanat.

Dans le massif du Hajjar (à réaliser au départ de Mascate), il faut à tout prix découvrir le Djebel Akhdar et son Plateau de Sayq qui se démarque par la beauté de ses villages de montagne et la (relative) fraîcheur de son climat. Point culminant du pays, le Djebel Shams -plus précisément le lieu-dit du Plateau qui lui fait face- offre un panorama à couper le souffle sur le Grand Canyon omanais (le wadi an Nakhar). La route qui serpente au fond de la gorge est également exceptionnelle. Du côté des wadis, le wadi Bani Awf débouche sur une route de montagne de toute beauté qui grimpe en lacets sur près de 1000 mètres de dénivelés. Egalement situé sur le versant Nord du Hajjar occidental, le Wadi as Sahtan offre des possibilités quasi inépuisables de découvertes avec ses nombreuses ramifications et sa quarantaine de villages. A deux heures de route de Mascate en direction de Sur, les Wadi Dayqah et As Suwayh, qui sont reliés entre eux, offrent près de 60 km de pistes, ainsi que de nombreuses possibilités de baignade dans leurs piscines naturelles.  Non loin de là, le Wadi Tiwi dévoile la luxuriance de ses palmeraies. C’est aussi le point de départ pour une randonnée de 2 jours vers le Wadi Bani Habib.

Pour ceux qui disposent de plus d’une semaine ou qui prévoient d’explorer les Emirats au départ de Dubaï, un tour complet du Musandam s’impose. Resté très sauvage, cette péninsule à l’environnement minéral réserve des points vue magnifiques sur la mer, des possibilités de sorties en bateau (au départ de Khasab), des nécropoles et même une petite forêt d’acacias. 

Enfin, dans le Dhofar, il ne faut pas manquer l’excursion dans le Wadi Darbat, surtout en septembre, juste après le passage des pluies de la mousson. Au milieu d’une très improbable végétation abondante, vaches et dromadaires déambulent en liberté sur les collines.
Le puits d’eau douce naturel de Tawi Atayr –l’un des plus vastes du monde avec ses 150 mètres de diamètre- et une forêt de baobab complètent la découverte de cette région
omanaise très atypique.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *