Quels sports et activités peut-on pratiquer en montagne ?

Le Sultanat d'Oman - Edition spéciale Aventure

La montagne

Randonnée, 4×4 et baignade dans les wadisPlateaux d’altitude, villages nichés au creux d’un amphithéâtre minéral, wadis et palmeraies verdoyants…

Constitué pour 20% de reliefs élevés, le sultanat offre une grande variété de paysages montagneux. S’étirant sur plus de 600 km entre l’extrême nord du pays et les environs de Sur, le massif du Hajjar est facilement accessible depuis Mascate et offre une grande variété d’activités sportives. Entièrement montagneuse, la péninsule de Musandam est une région où les falaises tombent à pic dans la mer, formant des fjords de toute beauté. A l’extrême sud du pays, les monts du Dhofar sont uniques avec leur manteau végétal éphémère qui ne dure que le temps de la mousson estivaleRANDONNÉE

Dans le massif du Hajjar, 12 randonnées en montagne, soit l’équivalent d’une centaine de kilomètres, font l’objet d’itinéraires balisés pour lesquels le Ministère du Tourisme a édité des fiches topo-guide. Le sultanat possède toutefois beaucoup d’autres sentiers de randonnée – une trentaine rien que dans le Hajjar- qui feront à n’en pas douter l’objet d’un balisage dans l’avenir, compte tenu du succès grandissant de cette activité. Des sentiers sont également disponibles dans le Dhofar et le Musandam. La quasi majorité des itinéraires sont réalisables dans la journée (ils ne sont pas en boucle) mais il est techniquement possible de réaliser un grand tour du Hajjar occidental à pied en une dizaine de jours, entre le djebel Shams et le djebel al Akdhar.  
Tous les voyagistes français spécialistes du trek et de la découverte à pied programment Oman pour des voyages d’une à deux semaines.


MARCHE DANS LES WADIS

En de nombreux endroits, les montagnes omanaises sont entaillées par des wadis, des oueds ou gorges plus ou moins larges et profondes. Tapissés d’un lit de rivière asséché (sauf en cas de crue), les wadis s’insinuent au creux des montagnes sur des distances pouvant atteindre une trentaine de kilomètres. Parsemés de villages et de palmeraies verdoyantes, les wadis sont pour la plupart accessibles via de bonnes pistes qui serpentent tantôt à flanc de montagne, tantôt dans le lit de rivière asséché. En laissant son 4×4 à l’entrée des gorges ou à mi-parcours, les wadis constituent un excellent but de balade, de village en village, sur des terrains faciles d’accès. On ne compte pas les possibilités à travers le pays. De par leur proximité avec Mascate, les plus prisés sont les Wadi Tiwi et Wadi Dayqah, sur la route en direction de Sur.


BAIGNADE DANS DES VASQUES NATURELLES

Dans certains wadis, les sources et nappes d’eau souterraines des montagnes garantissent la présence continue de points d’eau limpides. Le rétrécissement des gorges forme en de nombreux endroits des vasques qui sont autant de piscines naturelles pour la baignade. Le plus populaire, tant auprès des touristes étrangers que des Omanais, est le Wadi Bani Khalid aujourd’hui aménagé, où l’on peut pique-niquer et se baigner été comme hiver dans une eau naturellement chaude. Parmi les autres wadis du Hajjar à offrir une possibilité de baignade, on notera le Wadi Tanuf, le « petit » Snake Canyon du Wadi Bani Awf, et le Wadi al Abyad.

CANYONING

Dans certaines gorges au terrain facile d’accès, le canyoning s’apparente à de la randonnée aquatique. C’est notamment le cas dans le Wadi Dayqah et le Wadi Bani Khalid, où l’itinéraire de randonnée invite à une bien sympathique nage. Dans le Wadi Bani Awf, l’étroite gorge du Snake Canyon (Wadi Bimmah) réserve un itinéraire de canyoning très sportif, avec sauts vertigineux dans les vasques naturelles, passages en rappel, tyrolienne, via ferrata et nage en eaux vives. Le tout sur un itinéraire de 3 à 4 heures que les non initiés effectueront impérativement en faisant appel aux agences de voyages réceptives de Mascate.

ESCALADE & VIA FERRATA

Avec plus de 160 sites répertoriés, Oman est une destination réputée auprès des amateurs d’escalade. Le site le plus convoité est le Djebel Misht (Hajjar occidental).  Ses falaises de 1000 mètres ne s’adressent qu’aux personnes très expérimentées. Plus accessibles et faisant l’objet d’excursions guidées, les sites équipés d’une via ferrata sont au nombre de trois : le Snake Canyon (Wadi Bani Awf) ; l’itinéraire de randonnée des flancs du « Grand Canyon » (Wadi an Nakhar)
qui offre à l’issue du parcours la possibilité de grimper jusqu’au plateau ; non loin de Mascate, la via ferrata de Bander Khayran est installée sur les falaises qui surplombent la mer. 

TREK EN VTT & MOUNTAIN BIKING

Commercialisé depuis la France par le voyagiste Nomade Aventure, le trek en VTT est une activité qui se développe en Oman. Le caractère très accidenté du terrain et les dénivelés importants font que ce sport est avant tout réservé à ceux qui pratiquent régulièrement du VTT de montagne. Les personnes intéressées peuvent également contacter les clubs cyclistes locaux qui organisent des sorties presque chaque week-end en saison (l’hiver). Contact : www.muscatcyclingclub.com.

CAMPING SAUVAGE

Le sultanat, qui ne dispose d’aucune structure de camping aménagée, est une destination rêvée pour les amateurs de camping en pleine nature dans des sites exceptionnels. La législation du pays n’impose aucune restriction en la matière, et chacun peut planter sa tente où bon lui semble (wadi, montagne, plage, désert, etc.) à condition de respecter les règles élémentaires de bienséance vis-à-vis de la population. La saison idéale s’étend d’octobre à avril, mais même l’été, les sommets omanais tels que le plateau de Sayq, le Salma Plateau et le Djebel Shams, offrent des températures agréables. Ceux qui envisagent cette option se muniront du guide Oman Off-Road qui indique les sites de camping sûrs (attention aux crues subites dans les wadis) et confortables. 
Les Omanais eux-mêmes apprécient le camping en famille et il est par conséquent aisé d’acheter du matériel dans les supermarchés de Mascate (tente, matelas de sol, réchaud à gaz, etc.). Ceux qui souhaitent faire du feu, éviteront de nuire à l’écosystème (le bois est une richesse rare en Oman) en achetant des bûches à Mascate.

SPÉLÉOLOGIE

La partie orientale des monts Hajjar héberge d’immenses réseaux souterrains qui abritent notamment la 2e plus vaste grotte du monde, Majlis al Jinn, qui peut faire l’objet d’une exploration en 2 jours, à l’issue d’une solide formation. Sa cavité principale qui mesure 300 mètres de long est accessible depuis trois puits qui nécessitent une descente sur corde de 118 à 150 mètres.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *