L’île est-elle vraiment adaptée à l’attente des accros du « tourisme vert » ?

Martinique

Assurément, oui. De toutes les îles de la Caraïbe c’est même l’une des rares à offrir un potentiel aussi vaste en la matière, grâce notamment à son nord volcanique recouvert d’une forêt tropicale unique dans la région. Moins sauvage, le sud réserve néanmoins de belles perspectives de balades. Mais les possibilités de découvertes et d’activités qui en découlent étant assez mal relayées en métropole, la Martinique est la destination typique où il ne faut pas faire l’économie d’un bon guide pratique avant de partir. Sentiers de randonnées balisés, parcours de canyoning exceptionnels, itinéraires hors des sentiers battus en 4×4, balades à cheval… Sur place, les activités d’éco-tourisme sont variées et normalement bien relayées par les réceptifs locaux. Mais pour devancer l’avalanche de possibilités et de prestataires qui ne manqueront pas de solliciter les touristes sur place, on a tout intérêt à avoir une idée de ce qu’on désire faire et à prendre des contacts avant de partir. Surtout que certaines activités nécessitent un encadrement approprié qu’il faut parfois réserver à l’avance. Car à trop vouloir en faire, on finit bien souvent par rester sur la plage…
Voici deux sites internet intéressants à conseiller à vos clients : www.martiniquetourisme.com, celui du Comité martiniquais du Tourisme qui répertorie les prestataires par activité et www.zananas-martinique.com, un site non officiel, joliment illustré et très bien documenté qui est une véritable mine d’or pour les adeptes du tourisme vert. 

À lire aussi
En un clin d'oeil
19 avril 2006
Monnaie
19 avril 2006
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *