Où peut-on randonner ?

Martinique

Un peu partout, parfois même à proximité des stations balnéaires. Mais les puristes, adeptes de marches sportives, mettront plus volontiers le cap vers le nord de l’île, à la rencontre des cascades rafraîchissantes, en bord de mer le long des falaises et des petites anses tranquilles, sous la végétation exubérante des mornes… La Martinique dispose de 31 sentiers (130 km) balisés par l’Office National des Forêt, la plupart se situant dans le Parc naturel régional qui occupe les deux tiers de la superficie de l’île. Celui-ci comprend toute la partie montagneuse qui englobe la montagne Pelée et les pitons du Carbet, le sud-est, la presqu’île de Ste-Anne et son arrière-pays, ainsi que celle de la Caravelle dont l’extrémité est classée "réserve naturelle". Ce qui ouvre pas mal de possibilités de balades de tout niveau, à réaliser seul ou accompagné par un guide, solution vivement conseillée pour les itinéraires en zones escarpées. D’autant plus, durant la saison des pluies où certains sentiers sont glissants et dangereux. Sans compter que la quasi-totalité des sentiers martiniquais ne vous ramenant jamais à votre point de départ (sauf à faire l’aller-retour), il est toujours pratique de disposer d’un moyen de transport qui vous ramènera à votre véhicule. Titulaires du brevet d’Etat de moyenne montagne, les guides du Bureau de la randonnée installé à St-Pierre sont parmi les plus sérieux.
Voici quelques itinéraires balisés réputés, à la portée du plan grand nombre, et qui reflètent bien la diversité des sites de randonnée : 
 
• Canal de Beauregard dit "des Esclaves" : 3,5 km AS – 1h30, facile. Au départ de Fonds-St-Denis, cette jolie balade parmi la végétation tropicale du nord de l’île suit le cours d’un ancien canal d’irrigation -on marche sur l’étroit muret- construit par des esclaves au XIXe, jusqu’aux environs du Carbet, sur la côte nord caraïbe. Vue sur les pitons du Carbet en prime !

• Trace des Jésuites : 5 km AS – 3h, facile. Un joli sentier de montagne des environs de Morne-Rouge qui serpente au milieu des essences géantes de la forêt tropicale. Au milieu des mahoganys, fromagers et gommiers… 

À lire aussi
En un clin d'oeil
19 avril 2006
Monnaie
19 avril 2006

 • Trace des Caps : 28 km AS – 12 h, facile, pour tous. De l’anse Caritan, à la sortie de Sainte-Anne, au Cap Chevalier, cet itinéraire côtier que l’on peut découper en tronçons, longe tout le bout de la presqu’île de Sainte-Anne, soit l’une des plus belles portions du littoral de l’île. Entre mangrove et plages, toutes plus belles les unes que les autres, là où la mer Caraïbe rejoint l’Atlantique.

• De Grand’Rivière au Prêcheur : 20 km – 7h, facile. Des paysages de bout du monde, entre falaises côtières et la forêt des flancs de la montagne Pelée, pour cette randonnée tout simplement extraordinaire qui conduit des rivages atlantiques à la mer Caraïbe. Quelques sentiers secondaires permettent d’atteindre des plages inaccessibles par la route, avant d’arriver à la célèbre anse aux Couleuvres.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *