Où se situent les plus belles plages

Martinique

Sable blond, eau limpide et turquoise, rangées de cocotiers… Les amateurs de plages paradisiaques trouveront leur bonheur dans le sud de l’île. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la plupart des hébergements se situent le long de cette côte, entre Trois-Ilets,
dans la baie de Fort-de-France, et Sainte-Anne.
Mais les hôtels n’étant pas nécessairement construits sur les plus belles portions de sable, mieux vaut prévoir une voiture de location pour dénicher son petit
coin de paradis.
C’est sur la côte sud-ouest, baignée par la mer Caraïbe, que l’on trouve les plages où la baignade est la plus paisible, et donc la mieux adaptée aux enfants en bas âge. Notamment celle de la Pointe du Bout (Trois-Ilets) et la cohorte de petites plages de la région des anses d’Arlet : l’anse Dufour et son petit village de pêcheurs, l’anse Noire, l’unique plage de sable noir du sud de l’île… L’immense plage du Diamant (3 km) étant un peu plus agitée que ses voisines.
Du côté de la presqu’île de Sainte-Anne, les plages sont toutes plus sublimes les unes que les autres. L’anse Caritan et ses faibles fonds mettra les familles en confiance tandis que les 3 km de sable de l’anse des Salines incitent un peu plus à la prudence car nous sommes ici à la jonction avec l’océan Atlantique. Passé la pointe sud de la presqu’île, la mer devient en effet plus houleuse et la côte plus sauvage. Le sud-est de la Martinique recèle d’ailleurs quelques-unes des plus belles plages de l’île (Cap Chevalier, anse Trabaud, Macabou, Cap Ferré, Pointe Macré) même si la baignade y est parfois dangereuse. Sauf lorsque la barrière de corail, discontinue, vient apaiser les ardeurs de l’océan. Cette portion de côte, au large du François et du Robert, domaine des îlets, possède une eau dont la limpidité est digne des plus beaux lagons.
En dehors de la presqu’île de la Caravelle, le nord de la Martinique offre peu de plages et aucune ne justifie un séjour balnéaire. Mais côté nord-caraïbe, l’anse Turin (au Carbet) et surtout l’anse Couleuvre et son sable noir (au nord du Prêcheur) sont de très agréables haltes lors d’une balade.

À lire aussi
En un clin d'oeil
19 avril 2006
Monnaie
19 avril 2006
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *