Qu’est-ce que la « route de la Trace » ?

Martinique

Qui n'a pas parcouru cette "trace", ouverte dès le XVIIIe siècle pour contourner les pitons du Carbet, aura assurément loupé l'une des plus belles routes touristiques de l'île. Plus connue sous le nom de Nationale 3, la fameuse "route de la Trace" sinue dans le cœur verdoyant l'île, classé Parc naturel régional. Des flancs des pitons du Carbet aux contreforts de la montagne Pelée, elle constitue un itinéraire d'une trentaine de kilomètres entre Fort-de-France et le gros bourg de Morne-Rouge. Spectaculaire voûte végétale de la forêt tropicale humide, arbres gigantesques, fougères arborescentes, points de vue sur les sommets du Carbet (1 196 m), avant d'entrevoir le sommet de la Pelée le plus souvent plongé dans la brume… Cette route qui grimpe à plus de 600 mètres d'altitude ne ménage pas ses effets. Jalonnée de nombreux points de départ de sentiers de randonnée, la N3 qui se poursuit ensuite jusqu'au Lorrain, au bord de la côte atlantique, offre aussi quelques sites de visites intéressants comme le jardin botanique de Balata et ses milliers de plantes tropicales, et les gorges de la Falaise à Ajoupa Bouillon où l'on peut se baigner dans des vasques naturelles. Une superbe balade pour se mettre au vert ! Et qui plus est, chemin faisant, on croise quantité d'autres sentiers de traverse moins connus mais tout aussi beaux et bien plus tranquilles.

À lire aussi
En un clin d'oeil
19 avril 2006
Monnaie
19 avril 2006
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *