Y a-t-il des activités « adrénaline » ?

Martinique

Dorénavant bien encadré par des spécialistes qui maîtrisent les dangers de ce sport par ailleurs très impressionnant, le canyoning est devenu l’une des activités en vogue du nord de la Martinique. Riches en rivières, le massif du Carbet et celui de la montagne Pelée possèdent en effet une vingtaine de parcours différents dont le niveau de difficulté varie du très technique à l’itinéraire facile adapté à l’initiation. Nous n’avons pas testé mais sachant que l’encadrement est francophone, ce qui est toujours rassurant et évite les malentendus, c’est le moment où jamais d’essayer pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux… D’ailleurs, sachez qu’il existe un topo-guide : "Les canyons de Martinique", édité par la Fédération française de montagne et d’escalade. Autre activité "frisson" qui a le vent en poupe actuellement, le kitesurf se pratique quant à lui sur la côte atlantique, de préférence lors des mois les plus ventés, de mi-décembre à juin. Et comme cette activité est, elle aussi, réputée dangereuse quand elle est mal maîtrisée, mieux vaut, là encore, s’en remettre à l’encadrement des écoles et centres nautiques qui proposent initiation et stages (aux Trois-Ilets, Le François, Le Vauclin et Sainte-Anne). Enfin, sachez que la Martinique dispose désormais de l’incontournable parcours aventure dans les arbres, le Mangofil, qui a ouvert aux Trois-Ilets en novembre 2003 avec trois niveaux de difficulté (dès 5 ans) ou le Domaine de Sigy au Vauclin. Une activité ludique qui peut paraître toute bête, mais qui n’est finalement pas si évidente que ça. A éviter donc, quand on est sujet au vertige !

À lire aussi
En un clin d'oeil
19 avril 2006
Monnaie
19 avril 2006
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *