Existe-t-il d’autres moyens de découverte que les autotours ?

Nouvelle-Calédonie

En l’absence de circuits accompagnés (voir question 6), on citera l’itinéraire des “Cow-boys de la brousse” d’Asia, qui combine un autotour classique de 9 jours/ 8 nuits sur Grande Terre avec des randonnées à cheval quotidiennes. Le principe est simple et original : le client effectue le tour de Grande Terre à bord de sa voiture de location, mais à chaque étape (hébergement en gîte et chez l’habitant) le voyagiste lui a programmé des balades à cheval accompagnées de 3 à 5 heures en boucle au départ d’une ferme ou d’un ranch. Un programme qui s’adresse avant tout aux bons cavaliers.
On notera également la possibilité de louer un voilier ou un catamaran avec ou sans skipper (et hôtesse) au départ des marinas de Nouméa, de l’île des Pins et de Lifou. Si la formule n’est pas programmée pour l’instant par les voyagistes français (à la demande chez certains, notamment Ultramarina), c’est un bon moyen de découvrir le lagon et les îlots du sud de Grande Terre. Ceux qui disposent d’une semaine pourront par exemple naviguer autour de l’île des Pins, au départ de Nouméa. Et en deux semaines, il est possible de rejoindre Maré, Lifou et Ouvéa. Les coordonnées des sociétés de location de bateaux sont disponibles auprès du bureau de Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud à Paris.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *