Y a-t-il des sites culturels à visiter ?

Nouvelle-Calédonie

Très peu. Si l’on peut considérer qu’aller à la rencontre du monde kanak fait de la Nouvelle-Calédonie une destination culturelle en soi, le territoire ne possède pas de monuments historiques éloquents. En dehors des quelques bâtiments coloniaux de Nouméa, la plupart des vestiges liés à l’histoire de la colonie pénitentiaire de l’île sont aujourd’hui en ruines. Mais même envahis par la végétation, il n’en reste pas moins que les vestiges des camps de détention du bagne (Prony, Cap-Brun, l’île des Pins…) ainsi que les anciens sites d’extraction miniers sont de poignants témoignages de l’une des périodes les plus sombres de l’histoire de France. C’est donc avec un grand intérêt que l’on visitera notamment la mine Pilou, à l’extrême nord de Grande Terre, une mine de cuivre aujourd’hui abandonnée qui fut exploitée par les bagnards jusqu’en 1889. Enfin, du côté des musées, c’est en visitant ceux de Nouméa que l’on obtiendra le meilleur éclairage sur l’histoire du peuplement de l’île et sur la culture mélanésienne. Le centre culturel Tjibaou étant à notre avis un préambule incontournable avant les circuits sur Grande Terre.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *