Faut-il absolument envisager un séjour sur un îlot-hôtel?

Seychelles

ntimistes, puisque leur capacité moyenne est de 15 à 20 chambres, les îlots-hôtels seychellois sont la cerise sur le gâteau d’un séjour dans l’archipel. Mais si les clients n’ont pas le budget nécessaire, mieux vaut consacrer davantage de temps aux trois grandes îles des Seychelles plutôt que de raccourcir le séjour pour pouvoir s’offrir quelques nuits sur l’un de ces îlots-hôtels dispendieux. Ceux-ci sont actuellement au nombre de 7 si l’on fait exception des îles satellites de Mahé ou de Praslin, dotées d’hébergement (Cerf, Anonyme, Sainte Anne) qui ne donnent pas véritablement l’impression d’être coupé du monde. Et comme on peut supposer que c’est tout de même l’effet recherché par les clients, on privilégiera Bird ou Denis pour une robinsonnade en amoureux idéale, Desroches si l’on souhaite y ajouter une touche de plongée (sur les tombants), de même que les luxueuses Fregate Island ou North Island pour ceux qui disposent d’un budget très conséquent. Alphonse, dont la qualité de baignade n’est pas excellente à cause de la faible profondeur d’eau, est à réserver en priorité aux pêcheurs à la mouche (la spécialité de l’île). Enfin, bien que peu programmés par les tour-opérateurs français, les îlots privés de Félicité (à 20 min. de bateau de La Digue,
16 hôtes au maximum dans deux maisons et quatre chalets) et de Cousine (à 6 km de Praslin, accessible en hélicoptère à partir de Mahé ou de Praslin, 10 hôtes au maximum dans quatre villas) sont également à conseiller à vos clients. En outre, ces hébergements sont totalement privatisables

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *