Peut-on conseiller le séjour en guesthouses?

Seychelles

Oui. La clientèle pas trop exigeante trouvera là un excellent moyen de découvrir les îles de Mahé, Praslin et La Digue à moindre coût (de 80 à 120 € la chambre avec le petit déjeuner), d’autant que certaines de ces petites structures familiales sont aussi bien situées que les hôtels, c’est-à-dire sur la plage (voir notre sélection en fin de magazine). Toutefois, il est utile de savoir que l’hébergement en guesthouses est souvent assez simple et que certaines adresses ne proposent pas de restauration sur place en dehors du petit déjeuner. D’où l’intérêt de porter une attention particulière au choix du lieu d’hébergement afin d’éviter au client d’avoir à louer un véhicule pendant toute la durée du séjour à Mahé et à Praslin. Ainsi, mieux vaut privilégier des guesthouses à proximité d’une plage et situées près de bourgs qui disposent d’épiceries et de lieux de restauration. Sur Mahé, le village de Beau Vallon et sa très agréable plage offrent par exemple d’excellentes facilités à ceux qui séjournent en guesthouses. Sur Praslin, nous conseillons plus volontiers d’opter pour une adresse proche du bourg de Grand’Anse (bus, épiceries, restaurants take-away) ou de la plage de Côte-d’Or Anse Volbert, qui dispose de nombreux hôtels alentours accessibles à pied. Sinon, partout ailleurs, on choisira par commodité une guesthouse qui permet au moins de dîner sur place (les bus s’arrêtent de fonctionner à la nuit tombée vers 19h). A fortiori à La Digue – où l’on ne se déplace qu’à vélo – si la guesthouse est un peu éloignée du bourg.
Si quelques-unes des meilleures guesthouses sont proposées par les tour-opérateurs spécialistes, c’est en priorité auprès des centrales de réservation par Internet que l’on trouve le plus large choix d’adresses. Vous pouvez notamment faire appel à Iles Résa.com (www.iles-resa.com, tél. 01 56 69 25 25) qui dispose d’un espace réservé aux agences de voyages, et à Seychelles European Reservations (www.seychelles-resa.com, tél. 02 97 64 42 60).

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *