La Thaïlande n’est-elle pas trop fréquentée ?

Thaïlande

Le royaume est l’une des rares destinations touristiques à avoir réussi à tirer son épingle du jeu au lendemain des événements du 11 septembre 2001. Cette année-là, il a même passé pour la première fois le cap des 10 millions de visiteurs. Proximité oblige, les Asiatiques sont les plus nombreux à venir (près de 65% des entrées), suivis par les Européens (environ 25%). Les Américains ne représentent quant à eux que 6,8% des entrées. Parmi les Européens, les principaux pays visiteurs sont, dans l’ordre, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France. Voyageant pour la plupart avec un forfait, on retrouvait jusqu’à présent la majorité des touristes à Bangkok, Chiang Maï ou Phuket, étapes traditionnelles d’un séjour en Thaïlande. Or, le pays recèle une quantité d’autres sites dignes d’intérêt et propices au développement touristique. Les responsables du tourisme thaïlandais, en collaboration avec les tour-opérateurs, ont donc concentré leurs efforts de promotion en direction de nouvelles régions, moins fréquentées et dotées de richesses naturelles et culturelles exceptionnelles. C’est le cas, par exemple, des îles du Sud-Ouest, entre les provinces de Trang et de Krabi, ou de l’I-San dans le Nord-Est. Néanmoins, même sur Phuket, il est encore possible de trouver quelques plages sauvages…

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *