Que voir, que faire à Bangkok ?

Thaïlande

Capitale du royaume depuis 1782, Bangkok est aujourd’hui une immense cité de près de 10 millions d’habitants où la vie est trépidante. Pour la plupart des voyageurs, Krung Thep, nom thaï de la ville qui signifie « Cité des anges », constitue la première étape de leur séjour. Derrière son image de mégapole moderne à la circulation infernale, la ville recèle de beaux trésors à découvir à pied, en bus, en tuk-tuk (taxi à 3 roues) ou en bateau. Le centre historique se situe sur l’île de Ratanakosin. La visite commence par l’un des lieux les plus symboliques de la monarchie, le Grand Palais, édifié à la fin du XIXe, et dans l’enceinte duquel se trouve un ensemble de temples appelé Wat Phra Kaeo qui abrite la statue du Bouddha d’Emeraude, vénérée dans tout le pays. On se rendra ensuite au Wat Pho, tout proche. Ce temple, le plus ancien de Bangkok, est réputé pour son énorme statue de bouddha couché et son école de médecine traditionnelle, l’occasion d’expérimenter un véritable massage traditionnel thaïlandais. Sur la rive opposée du fleuve Chao Phraya, le prang, tour de style khmer, du Wat Arun (ou Temple de l’Aube) offre un magnifique point de vue sur les environs. On poursuivra la visite des innombrables temples de la capitale par le Wat Benchamabophit, tout en marbre blanc de Carrare, ou le Wat Traimit et son bouddha en or massif de 3 m de haut. Pour parfaire ses connaissances sur l’art thaïlandais, un passage par les salles du Musée national s’impose. Et l’on ne manquera pas d’aller admirer les bijoux d’architecture que sont le palais Vimanmek, la plus grande construction en teck au monde, et la maison de Jim Thompson. Mais la visite de Bangkok ne s’arrête pas à ses monuments. Il faut goûter à l’ambiance des différents quartiers en allant flâner dans les rues commerçantes de Sampeng, le Chinatown local, et de Phahurat, le quartier indien, et se promener en bateau le long des canaux de Thonburi. C’est là que l’on découvre les vieilles maisons sur pilotis et les marchés flottants qui valurent à Bangkok le surnom de « Venise de l’Orient ». La vie nocturne de Bangkok fait aussi partie des curiosités à ne pas rater. Des bars de Patpong, le Pigalle local, aux discothèques branchées des grands hôtels du centre, il y en a pour tous les goûts.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *