Comment choisir sa station balnéaire ?

Tunisie

Nous l’avons vu dans la question 1, le choix peut être motivé par le climat. Mais lorsque le soleil est au beau fixe d’un bout à l’autre de la Tunisie, il s’agit aussi de définir les attentes du client pour choisir entre les 11 stations balnéaires tunisiennes généralement programmées par les voyagistes français. Voici une brève présentation de chacune de ces stations, qui vous permettra de mieux en cerner la personnalité, ainsi que leurs points forts et leurs points faibles.

• Gammarth (à 30 min. de voiture de Tunis) :
Située dans la banlieue chic de Tunis, au nord de Carthage, cette station se résume à une succession d’hôtels au bord d’une immense plage restée sauvage et ouverte sur le large (la mer est très agitée en cas de vent). En dehors des hôtels, on ne trouve aucun centre animé accessible à pied, la plaisante bourgade la plus proche (La Marsa) étant à 10 minutes de là en taxi. Si, en saison (de fin mai à fin septembre), Gammarth est très agréable pour se reposer loin de tout, elle se révèle un peu triste les jours de mauvais temps. Mais en toute saison, c’est un bon point de chute pour rayonner le long de la plus belle portion de côtes de Tunisie, et pour visiter les environs (Carthage, Sidi Bou Saïd et le cap Bon). On y conseille donc vivement un véhicule. 
Thalasso sur place (hôtel The Residence) et golf à Carthage.

•     Tabarka (à 3 heures de route de Tunis)
Située au nord de la Tunisie, au pied de montagnes verdoyantes, cette petite station restée à l’écart du tourisme de masse est essentiellement un lieu de villégiature estivale, mais on y conseille volontiers une halte en circuit en hors saison. A 10 minutes
à pied des hôtels, son petit port de pêche et l’animation du centre du bourg, resté très traditionnel, en font la station la moins aseptisée de Tunisie. Un atout pour ceux qui aspirent à vivre une Tunisie authentique (celles qui comptent se promener en minijupe en dehors de la plage passeront leur chemin, ce n’est pas le style de la région!). En outre, l’arrière-pays de Tabarka est de toute beauté et offre de belles occasions de se mettre au vert, au hasard des villages de montagne. On y conseille vivement un véhicule. 
Golf et thalasso sur place.

• Hammamet (à 1 h de route de l’aéroport de Tunis)
Avec ses terrasses de cafés ouvertes sur la mer, ses boutiques, sa médina et son animation, le centre touristique de la petite ville de Hammamet est assurément l’un des lieux de séjour les plus plaisants de Tunisie. Ceux qui logent à proximité s’y rendront à pied, sinon des trains touristiques desservent les zones hôtelières qui s’étalent de part et d’autre du centre. Une station idéale pour se reposer au bord de belles plages et être au contact de la vie tunisienne.
Golf et thalasso sur place. 

• Yasmine Hammamet (à 12 km au sud de Hammamet)
Conçue de toutes pièces pour le bien-être des touristes, cette station d’une quarantaine d’hôtels n’a pas encore su acquérir une âme ni l’animation que l’on pourrait en attendre hors saison. Avec son immense médina reconstituée, son parc d’attractions pour enfants et sa marina (restaurants très plaisants), on peut estimer que tout cela fait un peu Disney, très bétonné et bien peu couleur locale… Mais les touristes étrangers et les riches Tunisiens viennent avant tout y séjourner coupés du monde dans des hôtels de bon standing. On privilégiera toutefois ceux de la zone sud qui ouvrent directement sur la plage (dans le centre, une route les sépare).
Golf et thalasso sur place.

• Nabeul (à 15 min. de route au nord de Hammamet)
La ville de Nabeul, dont le centre commerçant – plus économique que lieu de villégiature véritable – est éloigné de la mer, n’a certes pas le charme de Hammamet (qui n’est tout de même pas loin !). Mais ses hôtels, qui sont de construction souvent plus ancienne, offrent la possibilité de séjourner au bord d’une belle plage à des tarifs attractifs, avec notamment la présence de nombreux hôtels-clubs.
Thalasso sur place.

• Sousse (aéroport de Monastir à 15 km)
Séjourner à Sousse, c’est pouvoir profiter de la plage au milieu d’une ville de 150000 habitants, avec tous les avantages et les inconvénients que cela comporte… Si certains apprécieront d’être au cœur de la vie tunisienne trépidante (médina, souks…), d’autres trouveront tout de même ce lieu de séjour un peu bruyant.
Thalasso sur place. 

• Port el Kantaoui (à 7 km au nord de Sousse)
Entièrement conçue pour les touristes, cette station agréable et animée en toute saison vit autour du
va-et-vient des voiliers et du brouhaha des terrasses de sa marina, qui est une réussite architecturale. De plus, la plage située au nord de cette marina est vraiment magnifique. Mais attention, ici comme ailleurs, les hôtels ne sont pas forcément situés à proximité du centre (des navettes sont cependant à disposition).
Golf et thalasso sur place.

• Monastir (aéroport sur place)
Si, comme les autres stations de la région, Monastir est bien située pour effectuer des excursions (El Jem, Kerouan, Sfax…), la ville ne possède pas un charme fou et ne présente pas d’intérêt touristique particulier hormis sa petite marina autour de laquelle se trouvent quelques hôtels. Reliée au centre par des petits trains touristiques, la zone hôtelière est isolée de toute animation, mais borde une belle plage. Attention, on entend de temps à autre décoller les avions car l’aéroport se trouve juste à l’arrière. Mais cela reste supportable.
Golf et thalasso sur place.

• Mahdia (à 45 min. de l’aéroport de Monastir):
Comme dans la plupart des stations tunisiennes, les hôtels sont loin de toute animation (train touristique), mais le petit centre de Mahdia se révèle plein de charme avec son marché au poisson et ses jolies places ombragées où prendre un café. De plus, la mer est ici particulièrement claire.
Thalasso sur place.

• Djerba (aéroport à 20-25 min. des hôtels)
Malgré son immense zone hôtelière qui s’étale sur une belle plage à l’Est, cette grande île (514 km) a réussi à conserver un rythme de vie traditionnel partout ailleurs. C’est donc avec plaisir que l’on découvre les petits marchés des villages et les souks de la ville principale (Houmt Souk). Soit un excellent dosage entre activités sportives et récréatives (le choix est vaste), farniente et découverte, d’autant plus que les sites du sud de la Tunisie (désert, oasis, la route des ksours…) sont tout proches. Des excursions que l’on peut aussi réaliser soi-même en louant un véhicule.  
Thalasso et golf sur place.

• Zarzis (à 50 km de l’aéroport de Djerba)
Petite station (12 hôtels) isolée à une dizaine de kilomètres du centre-ville sans grand intérêt, Zarzis plaira surtout à ceux qui aspirent au calme tout en pouvant profiter de la proximité des villages fortifiés du grand Sud.
Thalasso sur place. 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *