Les sites archéologiques sont-ils bien préservés ?

Tunisie

Oui. Et c’est l’un des atouts de la Tunisie puisque l’excellente conservation de certains sites antiques du nord du pays en fait une destination culturelle en mesure de captiver un large public qui ne s’intéresse d’ordinaire pas aux vieilles pierres. Si le plus célèbre site du pays, Carthage, jadis capitale de l’ancienne province romaine d’Afrique, n’a conservé que des ruines bien peu éloquentes pour un public non averti, la découverte de Dougga et de Bulla Regia se révèle en revanche passionnante. Perdus en pleine campagne, dans un cadre majestueux où il fait bon s’attarder plusieurs heures, ces deux sites offrent en effet un émouvant témoignage de la vie à l’époque romaine, au gré de théâtres, de temples, de thermes et de demeures aristocratiques, tous extrêmement bien conservés. Arrivées intactes jusqu’à nous, les mosaïques du iie et iiie siècle des maisons souterraines de Bulla Regia sont admirables, même si les plus beaux exemples sont aujourd’hui conservés au musée du Bardo, à Tunis. De même que celles qui ont été retrouvées sur le site de Thuburbo Majus, facilement accessibles depuis Tunis et les stations balnéaires du nord-est du pays. Proche de Mahdia et de Monastir, l’amphithéâtre d’El Jem, le plus vaste de l’Afrique romaine (il pouvait contenir 30000 spectateurs) est aussi un grand classique des excursions.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *