Peut-on dormir dans le désert ?

Tunisie

Oui. Cependant, il ne faut pas s’imaginer passer la nuit au milieu des dunes de sable lorsqu’on séjourne dans un hôtel de Tozeur, Nefta, Douz ou encore Tataouine. Tout au mieux les apercevra-t-on de très loin depuis sa chambre (à Douz) avant d’aller les découvrir d’un peu plus près en sacrifiant à l’incontournable tour des dunes à dos de dromadaire… Car pour vraiment séjourner au contact du splendide désert tunisien, il faut s’enfoncer un peu plus au Sud (à dos de dromadaire ou en 4×4) pour dormir dans des campements de tentes berbères – généralement accessibles depuis Douz – ou passer une nuit à la belle étoile. Une belle expérience qui est d’ailleurs proposée dans les circuits “Grand Sud” de la plupart des voyagistes qui programment la Tunisie (Club Med, Fram, Sangho, Etapes Nouvelles, Gamma Travel…). Le plus célèbre, mais aussi le plus luxueux de tous les campements tunisiens étant le Relais Pansea de Ksar Ghilane
3 h 30 de piste de Tozeur), intégré dans quelques circuits et proposé “à la carte” chez Mille Lieux, Odegam, Royal Tours. Au milieu d’une palmeraie entourée par les dunes du Grand Erg, ses 60 tentes offrent un hébergement très confortable  (salle de bain individuelle, AC, chauffage l’hiver…) ainsi qu’une piscine. Un produit également très prisé par les groupes en incentive.
Pour ceux qui veulent vraiment s’enfoncer au cœur du désert, sans doute vaut-il mieux opter pour les méharées et les trekkings d’une semaine avec nuits en bivouac (chez Mille et Un Soleils, Mille Lieux, Sangho, Reshot). A conseiller d’avril à octobre uniquement, afin d’éviter la période la plus chaude.
Et l’on trouve chez Sangho des escapades de 2 à 3 jours qui permettent d’approfondir la découverte du désert en complément d’un séjour dans l’un de ses hôtels-clubs (Djerba, Zarzis et Tataouine).

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *