Est-il facile de plonger en Turquie ?

Turquie

Avec plus de 380 clubs professionnels et près de 55 clubs associatifs dotés d’excellentes infrastructures, la Turquie est bien placée pour proposer des baptêmes et des stages de plongée. La diversité et la transparence des fonds marins en font un des pays les plus appréciés des amateurs d’archéologie et de plongées spéléologiques. En dehors des épaves répertoriées au large de Kas (un B24 américain, un avion italien coulé en 1944, et un bateau à vapeur du nom de « Duchess of York ») et celles de Kemer (trois épaves dont le « Paris » coulé en 1917), il existe bon nombre de vestiges archéologiques à visiter à condition d’être accompagné par un guide ou un moniteur d’école de plongée. Il est d’ailleurs formellement interdit de plonger seul dans les zones signalées par le ministère de la Culture. Avec plus de 200 sites archéologiques, la Turquie est un réservoir incroyable d’épaves qui n’ont pas réussi à atteindre les côtes pour décharger leurs précieuses cargaisons. Au large de Kemer, non loin des « trois îles », d’impressionnantes amphores se sont échouées. Un peu plus loin à l’ouest d’Antalya, une épave de bateau antique datant du 13e siècle avant J.-C. gît à plus de 26 mètres de fond. Toutes les côtes égéene et méditerranéenne sont émaillées de richesses antiques et de villes gréco-romaines englouties. De quoi assouvir bien des curiosités !

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *