Faut-il conseiller une croisière sur le Bosphore ?

Turquie

Oui. De jour comme de nuit la découverte du Bosphore est incontournable. Avec ses villages de pêcheurs, ses « yali » (élégantes résidences en bois sculpté) et ses palais, les rivages du Bosphore sont inoubliables. Faciles à organiser individuellement grâce aux nombreuses navettes qui font la liaison entre les îles (une dizaine de départs par jour), les excursions peuvent très bien durer quelques heures ou plusieurs jours, si on décide de loger dans un des nombreux hôtels installés sur les îles. À côté des « vapurs », il existe des bateaux-promenades qui parcourent le Bosphore en trois heures à condition de ne pas descendre. Le bateau municipal, lui, remonte vers le nord, fait une pause de deux heures à Anadolu Kavagi et revient après cinq heures de traversée. Le lieu d’embarquement le plus proche de la vieille ville est le quai Eminönü à côté du palais Topkapi. Pour profiter de ce cadre enchanteur, il est conseillé d’éviter les week-ends car beaucoup de Stambouliotes viennent s’y promener. Les quatres îles des Princes sont de véritables havres de paix où il fait bon déguster des baklavas à la terrasse des jardins des thés. À l’époque byzantine, les îles servaient de résidences aux princes avant de devenir un lieu d’éxil. Avec leurs « yali » au bord de l’eau, leurs monastères et leurs palais néobaroques, elles ont gardé leur charme d’antan.
Plus que partout ailleurs, on décèle dans l’architecture, en Turquie, une ambiance cosmopolite. Fréquentées au XIXe siècle par la bonne société juive, grecque et arménienne, elles sont un endroit merveilleux pour les touristes nostalgiques de Pierre Loti. Rien ne vient perturber les pittoresques villages pas même les voitures qui ont depuis longtemps été remplacées par des calèches.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *