L’environnement est-il mieux protégé ?

Turquie

Oui. Depuis quelques années l’environnement est au coeur des préoccupations turques et les projets immobiliers sont soumis à de nombreuses restrictions. Il était temps car la côte égéenne a payé un lourd tribut lors de la construction des gigantesques resorts. Pour palier ces excès, des campagnes de sensibilisation ont été lancées et se sont soldées par la destruction d’hôtelsà Bodrum, à Kusadasi et à Pamukkale (classé au patrimoine mondial de l’Unesco). Faisant faceà des soucis de propreté, les autorités gouvernementales ont décidé de classer les plages en leur décernant des « pavillons bleus ». En 2005, ce sont plus de 150 plages qui ont décroché ce label et ont ainsi symbolisé le début d’une croisade pour le nettoyage des côtes. Dans le même temps, une réglementation a été mise en place pour protéger les tortues, restreignant ainsi l’accès de certaines plages de la côte méditerranéenne, de mai à septembre. Du côté de la Cappadoce, le patrimoine naturel est beaucoup plus surveillé qu’avant et les pensions ne peuvent plus s’installer anarchiquement au beau milieu des cheminées de fées.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *