La gastronomie est-elle réputée ?

Turquie

Oui. La cuisine turque est même considérée comme l’une des meilleures du monde grâce à l’abondance des produits frais et à ses multiples influences. Mieux que les buffets des grands hôtels, rien ne vaut le passage dans une taverne (meyhane) pour goûter les plats locaux. Le « meze », plat chaud ou froid, est une très bonne entrée en matière. On retrouve les fameuses moules farcies, les calamars frits, la mâche au yaourt, les feuilletés au pastrami et toutes les autres spécialités aux goûts épicés. Dans certains restaurants, les mezes représentent une trentaine de plats et s’avèrent presque suffisants pour un dîner à moins de préférer une soupe au yaourt et à la menthe ou de succulents börek (feuilletés farcis). Le dolma, mélange de poivrons, tomates et de choux farcis de riz, est une des spécialités turques qui se déguste partout. Un peu comme le kebab d’agneau au goût incomparable. Rien à voir avec nos kebabs français. Avant d’être grillé, l’agneau est mariné dans un mélange d’épices et se mange dans des tranches de pain au Börek. La légende raconte que les boulangers ottomans croyaient qu’Adam avait appris à faire le pain de l’archange Gabriel après avoir été chassé du jardin d’Eden. Une histoire qui nous rappelle que le pain est sacré en Turquie comme toutes les richesses de cette terre. Les pâtisseries aussi offrent de belles découvertes gustatives. À côté des Baklavas (pâtes feuilletées arrosées de beurre) nature, aux noix ou aux pistaches, les loukoums et les pâtes de fruits secs sont de véritables délices à savourer sans attendre.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *