Où assister aux cérémonies des derviches tourneurs ?

Turquie

À Istanbul, le meilleur endroit est sans doute le monastère Mevlevi dans le quartier de Galata, les derviches tourneurs y pratiquent leur danse spirituelle depuis le XIIIe siècle. La cérémonie, appelée Sema, commence par un concert de musique soufi accompagné d’une litanie chantée, suivie d’une longue danse rituelle. Pendant une heure, de
jeunes adeptes vêtus de robes blanches (symbole du linceul), d’un ample manteau noir (couleur de leur sépulture) et d’un chapeau conique (image de leur pierre tombale), tournoient en célébrant leur union mystique avec Dieu. Le sifflement des robes fendant l’air au coeur d’un des plus anciens monastères du pays est un moment inoubliable. Il est conseillé de réserver à l’avance (Galata Mevlevi Hanesi, Galip Dede Caddesi n° 15 — Tél. 00 90 212 245 4141) et d’arriver de bonne heure pour être sûr d’avoir une place assise. De nombreux voyagistes proposent ces spectacles mais pas toujours à cet endroit ce qui est parfois dommage. Konya, au centre de l’Anatolie sur la route de Pamukkale, est le centre historique de la communauté des derviches tourneurs. C’est même un des hauts lieux de pèlerinage en Turquie.
Au Mevlana Kültür Merkzi, des cérémonies sont régulièrement organisées.
(Mevlana Müzesi — Tél. 00 90 332 353 4021)

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *