Peut-on pratiquer la randonnée ?

Turquie

Oui. La Turquie est un endroit merveilleux pour la randonnée car elle associe nature et Histoire. Les 21 parcs naturels et les sites archéologiques se prêtent à toutes les aventures quel que soit le niveau des marcheurs. En tête des randonnées faciles et dépaysantes : la Cappadoce. Autour de Göreme les sentiers ne manquent pas et permettent en quelques heures de découvrir de très jolies vallées. Au nombre des circuits pédestres à recommander, la vallée des Pigeonniers (1 heure 30 de marche entre Göreme et Uçhisar), la vallée Blanche (3 heures entre Uçhisar et çavusin), la vallée d’Ihlara (4 km et 2 heures de marche entre Belisirma et le monastère de Selime) et enfin la vallée des Roses (3 heures de marche entre çavusin et l’église Saint-Jean de Ayvali). Pour un trekking ou une simple randonnée, il est conseillé de se faire accompagner par un guide car les pistes signalées au départ ne sont pas toujours très bien balisées et il faut savoir que la Cappadoce est un véritable labyrinthe. Non loin de la côte égéenne, le lac de Bafa est aussi un haut lieu de la randonnée. Au milieu des collines verdoyantes, les sentiers sillonnent entre les ruines antiques et les monastères byzantins. Pour les sportifs, l’aventure commence avec la voie lycienne et le sentier de Saint-Paul qui font plus de 500 kilomètres chacun. Sans aller jusqu’à conseiller la totalité et ses 30 jours de marche, il est tout à fait possible de n’en faire qu’une partie. Ces deux routes pédestres particulièrement bien balisées (marques rouges et blanches tous les 100 m) traversent des paysages à couper le souffle. La voie lycienne, qui débute à Fethiye et aboutit près d’Antalya, serpente au dessus de la mer pour s’enfoncer dans les contreforts du mont Tahtali. Au milieu du circuit, entre çirali et Ulupinar, une randonnée d’une journée permet de découvrir des plages sublimes avec la montagne en arrière-plan. Ouvert en 2004, le sentier Saint-Paul relie la côte méditerranéenne à la région des lacs. C’est le circuit emprunté pas Saint-Paul lors de son premier voyage de missionnaire au 1er siècle. Un itinéraire de 30 jours de marche qui part des stations balnéaires pour monter à plus de 3 000 mètres d’altitude. Considéré comme l’un des plus prestigieux chemins de randonnées internationales, ce sentier parcourt une des plus belles voies romaines du pays.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *