Quelles sont les villes balnéaires les plus fréquentées ?

Turquie

* Izmir-çesme : ce sont les premières villes touristiques sur la côte égéenne en arrivant d’Istanbul. Elles sont particulièrement bien situées pour rejoindre les sites de Troie et de Pergame.  Isolée, au bout d’une péninsule à 85 km d’Izmir, çesme est gardée par une imposante forteresse génoise. Lieu de villégiature préféré des habitants d’Izmir, elle abrite sur ses côtes quelques grands resorts. En été, les excursions à Chios, l’île grecque voisine, sont nombreuses. Aux alentours, Lliçà, Sigacik, Akkum sont de petites villes balnéaires agréables avec des plages bien équipées, surtout fréquentées par les amateurs de planche à voile.

* Kusadasi, au sud de la côte égéenne. C’est là où les plages et les vestiges se font le plus concurrence ! Entre Aphrodisias, Éphèse, Priène, Milet et Didymes, les amoureux des vieilles pierres ont l’embarras du choix. Les amateurs de plages et de criques sauvages préféreront le parc national de Dilek à 26 km au sud de la ville. Kusadasi est une étape stratégique et agréable pour enchaîner les visites, surtout si vos clients décident de prolonger leur voyage jusqu’à Pamukkale.

* Bodrum, entre Antalya et Kusadasi. Cité souriante et animée, Bodrum séduit par le charme de ses maisons blanches, de ses balcons fleuris de bougainvilliers et de sa forteresse isolée au milieu des flots. Connue pour ses activités nautiques, Bodrum est un centre de plongée renommé et un point de départ pratique pour des excursions sur les îles grecques. De Bodrum, on peut aussi rejoindre la célèbre baie d’Ölüdeniz cernée de pins et isolée de la mer par un banc de sable blanc.

* Marmaris, à la frontière entre la mer Égée et la mer Méditerranée. Nichée au fond d’une baie profonde, Marmaris est totalement tournée vers la mer. C’est l’un des plus grands ports de plaisance du pays. On peut d’ailleurs en profiter pour embarquer à bord d’une des nombreuses barques pour faire une excursion d’une journée sur les presqu’îles de Bozburun et de Datça à la découverte des ruines antiques, des hameaux cachés dans la falaise ou des plages tranquilles. Très souvent les balades en mer sont assorties d’une escale sur la plage et d’une baignade. En été, l’ancien village de pêcheurs est très animé surtout le soir.

* Antalya-Belek-Kemer sur la côte méditerranéenne. Appelée aussi «côte Turquoise », en hommage à ses eaux azurs, elle bénéficie d’un climat doux avec un ensoleillement record de plus de 300 jours par an. Au printemps alors que les cimes du Taurus sont encore enneigées, on peut déjà se baigner dans les nombreuses criques qui bordent la côte. En dehors de la vieille ville d’Antalya, Belek et Kemer sont deux stations balnéaires modernes sans beaucoup de charme. Avec ses plages de sable fin, ses forêts de pins et d’eucalyptus et ses superbes sites naturels, la région attire beaucoup de monde en été. Les activités sportives sont nombreuses et variées. À côté du traditionnel parcours de golf et du baptême de plongée, les réceptifs proposent de belles promenades à cheval dans les dunes de Patara et des descentes de l’Esen en canoë. Moins connue que les sites archéologiques égéens, la région d’Antalya  possède aussi de très beaux sites romains (Termessos, Perge, Aspendos) qui méritent vraiment le détour.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *