Est-ce que la faune est intéressante ?

Yucatan

Aux deux extrémités de sa côte, l’Etat du Yucatán abrite deux zones marécageuses à l’écosystème protégé car particulièrement fragile et admirable qui sont classées «Réserves de la biosphère». Situés autour d’estuaires dans un milieu naturel de mangroves constituées d’un enchevêtrement quasi impénétrable de racines de palétuviers, les sites de Ria Lagartos et de Celestun sont un paradis pour des centaines d’espèces d’oiseaux. Avec des colonies de milliers d’individus (plus de 30 000 à Celestun), le flamant rose qui construit son nid sur la sable est la grande vedette de ces réserves mais grâce aux sorties d’observation organisées sur place en bateau, on peut aussi facilement admirer des aigrettes, ibis, hérons et pélicans. Si la balade proposée à Celestun est particulièrement plaisante (passage sous une voûte naturelle de mangroves, baignade dans un cenote), celle organisée au départ du village de pêcheurs de Ria Lagartos permet également de voir des crocodiles. De mai à septembre, ce sont aussi de bons endroits pour observer de loin les tortues de mer qui viennent pondre sur la plage. Construites et trop lumineuses, les autres parties de la côte de la péninsule ne permettant malheureusement plus d’en apercevoir aussi souvent.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *