Qu’est-ce qu’une hacienda ?

Yucatan

Repérables depuis les routes à leur haute cheminée en brique, les haciendas qui signifient littéralement «fabriques» remontent à l’époque coloniale espagnole. Dès le début du XVIe s. on voit en effet apparaître un peu partout au Mexique d’immenses propriétés agricoles. Au centre des terres la confortable maison des riches propriétaires est entourée à bonne distance de celles des employés, de granges, d’écuries, de puits, d’une chapelle, parfois même d’une église et d’une prison. D’abord consacrées à l’élevage et à la culture du maïs, les haciendas du Yucatán vont se multiplier à partir du XIXe s. (plus de 600 dans la péninsule) grâce aux plantations d’agave qui firent la richesse de la région et dont la fibre naturelle, est notamment utilisée dans la fabrication de la corde. L’apparition du nylon sonnera finalement la fin de l’âge d’or de l’agave dans les années 30 et la plupart des haciendas finiront par être abandonnées. Si certaines perpétuent encore ce savoir-faire aujourd’hui, d’autres ont été rénovées et transformées en petits hôtels de charme ou de luxe. Bien que dotées pour la plupart de tout le confort moderne, elles ont conservé leur décor d’époque avec leur vaste véranda, leurs hauts plafonds et leurs sols carrelés de tommettes vernies. Y séjourner est un privilège qui implique tout de même une acceptation des impondérables du logement en pleine nature tropicale (moustiques à la nuit tombée, gecko dans les chambres…).

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *