Emploi : 56% des Français déclarent avoir déjà été victime de discrimination

Formation

Le site d'offres d'emploi Keljob présente les résultats d'une étude sur la diversité et le handicap en entreprise. Il en ressort que 56% des Français déclarent avoir déjà été victime de discrimination au cours de leur parcours professionnel, lors d’un entretien de recrutement (47 %) ou au sein de leur entreprise (38 %).
 

Ces dix dernières années, la situation s’est plutôt améliorée selon 41 % des personnes interrogées, bien que 37 % trouvent tout de même qu’elle est simplement restée stable et 17 % qu’elle s’est au contraire dégradée. Pourtant, même si 57 % des Français estiment que leur entreprise prend suffisamment en compte les enjeux liés à la diversité, les résultats sont plus nuancés lorsqu’on les interroge sur les améliorations concrètes. Ils sont en effet moins nombreux à percevoir une nette progression quant à la prise en charge de ces différents sujets : seulement 44 % pour la parité homme-femme sur des postes à responsabilité, 42 % pour le recrutement de collaborateurs issus de l’immigration ou encore 41 % pour l’accès des jeunes à l’emploi.
Pour les sondés, c’est l’origine (76 %), le handicap (73 %), le genre (70 %), l’âge (66%), l’appartenance ethnique (59 %) et l’apparence physique (50 %) qui restent selon eux les principaux points de vigilance, suivis par la précarité sociale (27 %), nouveau critère depuis 2016, qui arrive en 10e position.
L’origine, qu’elle soit sociale ou ethnique, demeure pour les salariés le premier critère discriminant. Pourtant, la loi n’impose aucune obligation en la matière, contrairement au handicap qui expose les sociétés à des pénalités financières en cas de non-atteinte du quota. Ce durcissement a d’ailleurs incité les entreprises à agir et explique aujourd’hui pourquoi la Loi de 2005 sur l’emploi des travailleurs handicapés est la plus connue des Français (59 %). En revanche, dès lors qu’il s’agit de définir ce qu’est un collaborateur handicapé, les perceptions des uns et des autres diffèrent : 93 % l’associe à une personne en fauteuil roulant, 68 % à une personne équipée d’un appareil auditif, 43 % à une personne atteinte de bégaiement et 41 % à une personne avec des problèmes cardiaques.
La Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées aura lieu du 14 au 20 novembre 2016.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *