Rencontres Emplois Tourisme à Lyon, c’était hier à l’IEFT !

Sept entreprises présentes, 32 offres d'emploi et une trentaine de candidats inscrits… Le premier job dating organisé par Bertrand Guislain à Lyon jeudi 17 mars a tenu ses promesses. Une belle initiative soutenue par l’École supérieure de tourisme de Lyon.Il fut pour certains (dont moi !) difficile d'arriver jusqu'au campus Idrac et son école supérieure de tourisme, l'IEFT, (les « bouchons » lyonnais ne sont pas une légende !)… Mais il aurait été fort dommage de rater le premier job dating prévu à Lyon par l'association Rencontres Emplois Tourisme désormais soutenue par le Snav! Après le succès de la première rencontre organisée lors de Top Résa, l'idée de Bertrand Guislain, en recherche d'emploi, a en effet séduit Antoinette Martin-Lise, responsable de l'IEFT. «Je suis en veille permanente pour mettre en avant les métiers du tourisme. J'ai trouvé l'initiative de Bertrand splendide et j'ai mis à sa disposition une salle, un buffet d'accueil, et notre réseau d'anciens » explique la responsable. L'IEFT a aussi pris en charge les frais de déplacement de l'organisateur. La démarche de Bertrand Guislain est en effet totalement bénévole. «Tout est parti de ma démarche de recherche d'emploi, et de l'activation de mon réseau » explique ce professionnel en recherche d'emploi.

Détecter des potentiels. Aujourd'hui, le groupe lancé sur LinkedIn regroupe plus de 700 membres. Et son initiative plaît. Aux candidats comme aux entreprises. «Ce type d'initiative nous permet de détecter des potentiels. C'est essentiel. Notre entreprise, le groupe Marietton, compte aujourd'hui plus de 1 300 collaborateurs. Nous sommes en recrutement permanent. Lorsque Laurent Abitbol, en direct radio avec Manuel Valls, s'est engagé à recruter 27 personnes si la loi pour l'assouplissement du droit du travail passait, il en avait déjà recruté 15 !» indique Thibaut Aufor, directeur d'Ailleurs Voyages, venu au Job dating avec Livane Latarjet, directrice production Afrique et Australie Authentique. Sa voisine de stand, Élodie, responsable qualité de Rosanéo acquiesce : «C'est une très bonne initiative. C'est très pertinent. Les CV sont quelquefois trompeurs. Dix minutes de contact humain suffisent déjà à se faire une idée. Nous recontacterons les personnes pré-retenues pour un véritable entretien après.» Toutes les agences présentes sont en effet reparties avec des CV potentiellement intéressants. Et les candidats avec l'espoir d'un entretien ultérieur, à l'instar de Célie, actuellement à mi-temps depuis un an en agence Selectour Afat à Montélimar (Drôme). Elle recherche un poste à plein temps, plutôt dans la production. Elle a même pris un jour de congé pour venir au job dating !
Le concept pourrait se décliner dans d'autres villes. «Il me faut trouver pour cela des partenaires» glisse Bertrand Guislain. Avis aux amateurs…
 

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *